Bordeaux : la nomination de Vincent Feltesse à la Cour des Comptes agace

© IP3 PRESS/MAXPPP
© IP3 PRESS/MAXPPP

Vincent Feltesse est dans la tourmente. Le conseiller municipal bordelais, conseiller régional et conseiller de François Hollande a été nommé à la Cour des Comptes, mercredi 21 décembre 2016. Une pétition a même été lancée pour lui demander de choisir entre ce poste et ses mandats politiques.

Par MT

Une nomination dans la haute administration est généralement considérée comme une promotion. Celle de Vincent Feltesse le sera-t-elle aussi ?

Elle est en tout cas vue par certains comme "le fait du prince". C'est le cas de Stéphane Pusateri, citoyen indigné et président de l'association des riverains et résidents de Bordeaux :

Bordeaux : la nomination de Vincent Feltesse à la Cour des Comptes agace
Vincent Feltesse est dans la tourmente. Le conseiller municipal bordelais, conseiller régional et conseiller de François Hollande a été nommé à la Cour des Comptes, mercredi 28 décembre 2016. Une pétition a même été lancée pour lui demander de choisir entre ce poste et ses mandats politiques. - France 3 Aquitaine - PRESSIGOUT Nicolas

Dans la pétition, Stéphane Pusateri interpelle directement Vincent Feltesse : "Sans compétences reconnues, sanctionnées par un diplôme ou une expérience probante en finances publiques, vous vous voyez parachuté, à la veille des fêtes de fin d'année et au crépuscule du mandat de François Hollande, conseiller-maître de cette noble juridiction financière".

Il lui assène de faire un choix : "Vous savez que vous ne pouvez pas concilier les deux. Éthiquement injustifiable, ce serait aussi prétendre qu'on peut être l'un ou l'autre à temps partiel. Démontrez-nous que vous servez avant de vous servir. Redonnez-nous foi en la politique", conclut le signataire de la pétition.

Vincent Feltesse : des ambitions contrariées


Fin octobre, Vincent Feltesse était destitué du groupe des élus socialistes et apparentés de la Mairie de Bordeaux. Dans un communiqué, les élus déclaraient : "Les élus socialistes et apparentés de la mairie de Bordeaux annoncent le retrait de Vincent Feltesse de la présidence du groupe. Son absence de position sur la 3e circonscription et son emploi du temps ne lui permettent plus d’assumer cette fonction."

Il avait voulu écarter la candidate déclarée, Naïma Charaï, de la circonscription.


"Mon objectif c'est la mairie de Bordeaux", déclarait-il encore en octobre dernier. "Bordeaux n'a jamais connu d'alternance en politique (...). Je suis parti en 2014 avec peu d'illusion mais avec une volonté tenace de continuer sur 2020"

Un entretien avec Vincent Feltesse :


Reste à savoir si son parti comme les Bordelais lui donneront l'occasion de réaliser cette ambition.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus