Bordeaux : à la rencontre d'une sommelière du thé

Connaissez-vous les sommeliers du thé ? C'est un métier rare mais une profession qu'à Bordeaux une jeune femme a décidé d'embrasser il y a un peu moins de deux ans. Elle fait découvrir les différentes variétés de thé, les vend et initie les curieux à leur dégustation...

Un goût de foin pour certains thés verts du Japon, de malt pour les thés noirs... Cécile Pinto fait découvrir à ses clients les variations du thé.
Un goût de foin pour certains thés verts du Japon, de malt pour les thés noirs... Cécile Pinto fait découvrir à ses clients les variations du thé. © France 3 Aquitaine
Et non, le métier de sommelier ne désigne pas que les connaisseurs du vin ! À Bordeaux, Cécile Pinto est spécialiste du thé, une passion qu'elle partage et fait découvrir aux gourmets, avec la création de son entreprise Colors of tea. 

Avec elle, oubliez tout de suite le sachet de thé plongé dans une eau bouillante : la dégustation des thés s'avère beaucoup plus subtile et précise. Attention à ne pas faire infuser les feuilles trop longtemps, ni dans une eau trop chaude

On dit que le thé déroule son histoire au cours d'infusions successives


"On dit que le thé déroule son histoire au cours d'infusions successives. C'est ce qui est intéressant, de goûter la première, la deuxième, la troisième et la quatrième tasse, et de voir quelles sont les différences et l'évolution du thé" précise la sommelière. 

Il existe six types de thé, : vert, jaune, blanc, Oolong, noir et Puerh. 

Tous sont issus de la même plante, un théier, ou Camelia sinensis, dont les feuilles sont séchées et parfois fermentées après la récolte. Tout comme pour le vin, il existe toute une gamme aromatique propre au thé, dont les saveurs dépendent aussi des terroirs et des modes de cultures.  
 
Il existe une grande variété de thés, notamment grâce aux différents traitements des feuilles après la récolte.
Il existe une grande variété de thés, notamment grâce aux différents traitements des feuilles après la récolte. © France 3 Aquitaine


"On va retrouver des notes herbacées ou végétales sur des thés verts et des Oolong, des choses plus maltées sur des thés noirs, et quelque chose qui relève plus du sous-bois ou du champignon, sur des thés puer, c'est-à-dire fermentés" détaille Cécile Pinto. 

Mais comme pour le vin, il n'y a pas que la connaissance du produit qui fait le sommelier : il faut aussi savoir le faire déguster et apprécier aux gourmets. "Je pense que tout le monde peut aimer le thé, il faut juste trouver un thé qui va nous correspondre". 
 
Bordeaux : à la rencontre d'une sommelière du thé



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite sorties et loisirs gastronomie