Bordeaux : trois immeubles de la rue Sainte-Catherine évacués après l'apparition de fissures

Publié le Mis à jour le
Écrit par AR

Les sept habitants de trois immeubles de la rue Sainte-Catherine ont du évacuer leur logement, mardi 25 juin dans la soirée, après l'apparition d'inquiétantes fissures dans une cage d'escalier. Les trois restaurants qui occupaient les rez-de-chaussées sont également fermés. 

 

Défense d'entrer, et même d'approcher. Après l'apparition de fissures dans la cage d'un immeuble de la rue Sainte-Catherine, la grande artère commerçante du centre-ville de Bordeaux, les septs habitants de trois bâtiments ont été évacués mardi 25 juin dans la soirée. 



Ce mercredi matin, une première expertise mandatée par la mairie a déterminé que le phénomène serait dû à l'écartement du bâtiment faisant l'angle avec la rue Tombe-L'Oly. La municipalité a donc demandé au syndic de copropriété qu'une expertise approfondie soit menée par un bureau d'étude pour évaluer les risques. 



"Tant que nous n'aurons pas les résultats de cette vérification, l'accès aux bâtiments est interdit" souligne Jean-Louis David, adjoint au maire de Bordeaux. 

 

Trois restaurants inaccessibles 



Les immeubles restent donc inaccessibles pour l'instant, y compris les trois restaurants installés aux rez-de-chaussées. Un coup dur, alors que la saison estivale débute à peine. "On perd notre clientèle, notre chiffre d'affaires, on perd tout quoi", regrette Nordine, restaurateur. "Il y a de la marchandise qui pourrit, tout est frais dedans..."



"Là il y a vraiment besoin qu'on nous apporte une aide", espère Chab, restaurateur."Il y a un crédit, des salariés à payer, des charges..." énumère-t-il. 



Quant aux sept habitants évacués de leurs appartements, ils ont été pris en charge par le centre communal d'action sociale.



La municipalité organise une réunion d'information jeudi matin, à la mairie de quartier.



 Le reportage de Denis Salles et Pascal Lecuyer : 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité