Comment réagissent les élèves et les parents à cette rentrée scolaire en Aquitaine à l'heure du Covid-19 ?

Dans l'académie de Bordeaux, 306 605 élèves du premier degré et 271 134 élèves du second degrè font leur rentrée entre mardi et mercredi. Ambiance et impressions en Gironde, département en zone rouge. 
Une classe de CP de l'école primaire Jean Cazauvieilh à La Brède en Gironde, mardi 1er septembre, jour de rentrée scolaire.
Une classe de CP de l'école primaire Jean Cazauvieilh à La Brède en Gironde, mardi 1er septembre, jour de rentrée scolaire. © Olivier Prax
Cette rentrée scolaire 2020 se fait sous le signe de la pandémie du Covid-19. Port du masque obligatoire pour les uns à partir de 11 ans et pas pour les autres, qu'en pensent les élèves et les parents ?

►Rentrée scolaire masquée, " Ça fait bizarre"

Ambiance calme et sereine mardi matin 1er septembre devant l'école primaire Jean Cazauvieilh de La Brède en Gironde. Les parents portent tous le masque pour accompagner leur enfant en ce jour de rentrée scolaire. Les enfants eux ne sont pas masqués à l'exception d'Emma qui rentre en CM2. 

C'est bizarre tous ces gens qui portent un masque mais bon il faut s'y habituer !
 

Emma, élève de CM2

Olivier, son papa, l'accompagne. Si sa fille porte un masque "c'est pour les raisons sanitaires, pour se protéger elle et les autres" explique-t-il.

A mon avis, ce serait bien aussi de rendre obligatoire le masque en CM1 et CM2, ils sont assez grands pour cela. Ce n'est pas très logique qu'à 11 ans, ce soit obligatoire et pas avant, car le virus circule aussi dans les écoles primaires.
 

Olivier Manciet, parent d'élève

Emilie, maman d'Enzo, n'a pas d'inquiétudes particulières si ce n'est de voir "comment la rentrée s'organise dans les prochains jours".

Ce qui me rassure, c'est que mon fils était revenu un peu à l'école en juin et qu'il avait vu les mesures sanitaires donc il connaît déjà et il n'est pas inquiet non plus.
 

Emilie, parent d'élève

► Règles sanitaires dans les écoles

A l'école primaire de La Brède, les élèves sont rentrés par quatre portails différents pour "diluer le flux" explique la directrice et seuls les parents des élèves de CP avaient le droit de pénétrer dans l'établissement. Dans d'autres établissements, aucun accompagnant n'était autorisé. Les enseignants et le personnel ont obligation de porter le masque. Gel obligatoire en rentrant dans l'école. Les enfants doivent se laver les mains plusieurs fois par jour. Afin de protéger les élèves et les personnels, dans le contexte Covid-19, cette rentrée se fait dans le respect des règles sanitaires, explique le ministère de l'éducation nationale sur son site.

Nous allons appliquer le protocole sanitaire : aérer les locaux, lavage des mains et répartir les élèves au maximum dans l'école pour éviter les brassages.
 

Séverine Coujaud, directrice école primaire Jean Cazauvieilh



En Gironde, département placé au haute vulnérabilité car le virus circule activement, les mesures sanitaires sont d'autant plus importantes. 

[VIDEO] A la rencontre des parents et des élèves avec notre reportage sur la rentrée scolaire : Olivier Prax et Sylvie Tuscq-Mounet ►

Rentrée scolaire en Gironde à l'heure du Covid-19 : réactions des élèves et des parents
 

►Ditribution de masques dans les collèges

Le port du masque est obligatoire à partir de 11 ans, du coup la mesure concerne les élèves à partir du collège. Les départements de l'Aquitaine ont fait le choix de distribuer des masques gratuitement en ce jour de rentrée. L'occasion de rappeler aux élèves les bonnes pratiques sanitaires pour que le masque soit efficace et protecteur (le changer toutes les quatre heures), le lavage de mains avec du gel hydroalcoolique. Exemple dans un collège de Saint-Jean-de-Luz au Pays basque mardi matin où le directeur de l'établissemnt a rappelé que cette rentrée était primordiale pour tous les élèves qui ne sont pas retournés à l'école depuis plusieurs mois pour certains.

Rentrée scolaire 2020 : distribution de masque aux collégiens de Saint-Jean de Luz

 


► En cas de Covid-19 à l'école, que faire ?


Parents et enfants vont donc devoir apprendre à vivre avec le Covid-19 dans les cours de récréation. Et compter sur le protocole sanitaire pour contenir l'épidémie au plus vite si des cas positifs d’élèves ou de membres du personnel sont recensés dans un établissement. 

A la moindre toux ou fièvre, une course contre la montre s’engage. "Notre objectif est d'être capables de réagir dans les 48 heures à chaque fois que des symptômes sont signalés", a affirmé le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, lors de la conférence de presse du 26 août. Pas question pour les autorités sanitaires de se laisser dépasser : les consignes sont claires. Premièrement, le gouvernement appelle les parents à être particulièrement vigilants et à surveiller la moindre apparition de symptômes, à garder les enfants à la maison au moindre doute et à s’en remettre aux conseils du médecin traitant. Si les symptômes surviennent à l’école, l’élève sera immédiatement isolé sous la surveillance d’un adulte en attendant que quelqu'un vienne le chercher. A partir de 6 ans, s'il présente des symptômes, il devra porter un masque. L’enfant ne pourra pas revenir en classe avant le diagnostic et, en l’absence d’informations, devra rester chez lui quatorze jours.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rentrée scolaire éducation société covid-19 santé