Covid 19 : progression du virus en Aquitaine pour la première semaine de 2021

Pas un département de la région n'échappe à la progression du virus au sein de la population au cours de la première semaine de 2021. 

Les dernières données de la présence du virus en Aquitaine : première semaine de 2021
Les dernières données de la présence du virus en Aquitaine : première semaine de 2021 © Géralt by PIXABY

C'était un effet redouté des regroupements familiaux de la fin de l'année 2020 mais le lien n'a pas encore pu être scientifiquement établi. A la lumière des données de Santé publique France publiées ce vendredi 15 janvier, les épidémiologistes notent une accélération de la circulation virale dans les départements aquitains.

Au cours de la première semaine de 2021, soit 10 à 17 jours après le réveillon de Noël, on observe une augmentation du nombre hebdomadaire de nouveaux cas

Santé publique France Aquitaine


Cette hausse concerne toutes les classes d’âge et tous les départements. Le département des Landes est pour ce début 2021 le plus exposé avec 165,8 cas pour 100 000 habitants. 
La Gironde affiche une forte progression avec 148,7 cas, contre 94,8 une smeaine plus tôt.
Le Lot-et-Garonne avec 144,7 cas., pour mémoire 98,4 la semaine précédente qui témoignait pourtant d'une baisse depuis plusieurs semaines. 
Enfin les Pyrénées-Atlantiques qui a été durant des semaines en peloton de tête et qui aujourd'hui se situe à 138,3 cas recensés. 
Proportionnellement, la hausse est la plus marquée en Dordogne avec + 62%. Pour autant, le département reste le moins touché avec 99,9 cas confirmés pour 100 000 habitants. La dernière semaine de 2020 se situait à 61,7 cas. La Dordogne est depuis le début de l'épidémie moins touchée que les autres départements aquitains. 

Un taux de reproduction du virus plus élevé que la moyenne nationale

Le R, c'est-à-dire taux de reproduction du virus pour la région Nouvelle Aquitaine était au 10 janvier de 1.30 contre 1.19 pour la France métropolitaine, confirmant l’accélération de la propagation virale.
Malgré le constat de cette accélération de la circulation virale, il est néanmoins trop tôt pour établir un lien de causalité avec les fêtes de fin d’année et cette évolution qui peut également correspondre à une dynamique naturelle de l’épidémie.

De nouvelles mesures ont été annoncées jeudi 14 janvier par Jean Castex, notamment le couvre-feu à partir de 18 heures dès samedi 16 janvier et sur l'ensemble du territoire français. 

Point de situation avec le directeur du CHU de Bordeaux Yann Bubien ce vendredi 15 janvier à la mi-journée >> 

Le directeur du CHU de Bordeaux point de situation

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société