• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La crise catalane vue depuis Bordeaux

Manifestation à Barcelone le 17 octobre 2017. / © LLUIS GENE / AFP
Manifestation à Barcelone le 17 octobre 2017. / © LLUIS GENE / AFP

Le gouvernement espagnol a fait ce jeudi un pas de plus vers une suspension de l'autonomie de la Catalogne. Une crise qui inquiète la communauté espagnole installée sur la métropole bordelaise.
Leurs témoignages.  

Par Hélène Chauwin

Josep Estrader est un commerçant catalan, installé dans le quartier des Capucins à Bordeaux. L'arrestation de 13 personnes dont 2 leaders indépendantistes il y a deux jours lui cause dit-il un "réel souci" : 

Je suis très embêté que des personnes pour des raisons politiques ont été mises en taule. 


Josep est inquiet pour l'avenir : 

"je ne sais pas ce que l'on va devenir dans les prochains jours, les prochaines semaines. 


Le gouvernement a annoncé la très probable application de l'article 155 de la Constitution
qui lui permet de suspendre tout ou partie de l'autonomie d'une région si celle-ci viole ses obligations légales. Une mesure exceptionnelle à laquelle les Espagnols s'attendaient  selon le Consul Général d'Espagne à Bordeaux, Jacques Gonzalez-Arnao. 

Tout le monde est d'accord pour trouver une solution légale. C'est le noeud de la question. 


Depuis le référendum d'autodétermination organisé le 1er octobre en Catalogue mais jugé illégal par Madrid, la crise s'amplifie de jours en jours et les Indépendantistes en appellent aujourd'hui à l'Europe. Le député européen Alain Lamassoure s'est exprimé sur le sujet : 

C'est ce que l'on fait en face d'un couple qui s'envoie la vaisselle à la figure et dont l'un des deux veut divorcer. On appelle au calme, à l'Union, au bon sens. Si nous voulions trop intervenir ce serait le pire des services que nous pourrions leur rendre. 


La communauté espagnole comte 12 000 personnes dans la métropole bordelaise. 

La crise catalane vue depuis Bordeaux
En Espagne, le bras de Fer continue donc entre Madrid et Barcelone sur fonds d'indépendance. Ce matin, le Président Catalan n'a pas clairement pris position. De son côté, le 1er Mininstre Espagnol se dit prêt à "prendre le contrôle" de la Province... Quel regard portent les espagnols de Bordeaux sur cette situation?

 

Sur le même sujet

Ford Blanquefort, gilets jaunes et marcheurs pour le climat : à Bordeaux, une journée de mobilisations

Les + Lus