Dix étudiants bordelais de la Kedge Business School à Wuhan

Dix étudiants bordelais sont actuellement en Chine dans le cadre d'un échange avec leur école et une université de Wuhan. Elèves de la Kedge Business School, ils ont passé un semestre sur place et devaient rentrer le 3 février.
Les habitants de la ville de Wuhan et de la province du Hubei n'ont pas le droit de quitter la zone. Mesure prise par le gouvernement chinois pour limiter la propagation du coronavirus
Les habitants de la ville de Wuhan et de la province du Hubei n'ont pas le droit de quitter la zone. Mesure prise par le gouvernement chinois pour limiter la propagation du coronavirus © HECTOR RETAMAL / AFP
Ces élèves sont arrivés dans la cité chinoise en septembre dernier.

Leur école, la Kedge Business School, a établi un partenariat avec l'Université des Sciences et des Technologies de Wuhan depuis plusieurs années. 

Ils viennent de passer un semestre sur place. Leur retour était programmé pour le lundi 3 février.

L'école de commerce, implantée sur le campus de Talence, a confirmé leur présence sur place mais ne souhaite pas communiquer sur leur situation pour l'instant.

Sur le site de l'école, mis à jour vendredi 24 janvier, il est recommandé aux étudiants présents à Wuhan de se signaler

Un rapatriement sera organisé par la France en milieu de semaine, les modalités en seront définies et transmises par le Consulat. Ils doivent contacter de toute urgence la cellule de crise du Ministère des affaires étrangères pour transmettre les éléments.
Site de Kedge Business School

De nombreux échanges universitaires avec Wuhan


De nombreux établissements scolaires, collèges, lycées et universités de l'agglomération bordelaise organisent des échanges réguliers avec Wuhan.

Ces échanges sont facilités par le jumelage existant d'une part entre la ville de Bordeaux et celle de Wuhan et d'autre part entre la région Nouvelle-Aquitaine et la province du Hubei.

Le Lycée Montaigne de Bordeaux reçoit ainsi chaque année un ou deux lycéens chinois et envoie autant d'élèves bordelais à Wuhan pour deux semestres. Cette année l'échange n'a pas eu lieu. Seul un élève bordelais est actuellement à Shanghaï.

Sciences Po Bordeaux a également pris l'habitude d'envoyer ses étudiants en Chine mais aucun n'est actuellement à Wuhan. Certains sont à Canton, Pékin ou Nankin. Ils n'ont pour l'heure pas demandé à être rapatriés selon la direction de l'école.

L'Université Bordeaux Montaigne affirme ne pas non plus avoir de mobilité d'étudiants ou d'enseignant en ce moment avec Wuhan. Les stages pour les quatrième et cinquième années de médecine s'effectuent en mai, juin et juillet précise l'établissement.
 

Vacances prolongées en Chine


Dans tous les cas, les écoles et universités sont fermées en cette période de vacances du Nouvel An. 

Le gouvernement chinois a par ailleurs décidé de prolonger les congés scolaires et d'accorder trois jours fériés supplémentaires à ses citoyens afin de limiter les déplacements au maximum.





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société