Femme poignardée à Bordeaux : son ex-conjoint avoue l'avoir tuée sur fond de dispute

Une femme a été tué d'un coup de couteau lundi 21 octobre dans le quartier du Grand Parc à Bordeaux. Les enquêteurs étudient l'hypothèse d'un féminicide. / © Candice Olivari
Une femme a été tué d'un coup de couteau lundi 21 octobre dans le quartier du Grand Parc à Bordeaux. Les enquêteurs étudient l'hypothèse d'un féminicide. / © Candice Olivari

Le procureur adjoint de Bordeaux, Jean-Luc Puyo, confirme les aveux de l'ex-conjoint de cette mère de famille tuée de plusieurs coups de couteau lundi 21 octobre à Bordeaux.

Par Christine Le Hesran

Elle souhaitait entamer une procédure de divorce, c'est ce que Safia Mohammedi avait expliqué lors de son dernière dépôt de plainte en avril 2019. Son ancien conjoint, père de ses quatre enfants, ne l'entendait pas comme ça d'après ses auditions devant les enquêteurs. Après avoir nié les faits, il est passé aux aveux. 

Il avait du mal à accepter la rupture.
précise Jean-Luc Puyo, procureur adjoint

D'après le représentant du Parquet, l'homme de 41 ans a retrouvé la victime sur place. Elle était installée dans un logement social du quartier du Grand Parc depuis juillet 2019. 

C'est une dispute qui a monté.
Jean-Luc Puyo, procureur adjoint


L'homme s'est saisi d'un couteau dans l'appartement de la victime. La suite, ce sont plusieurs coups de couteau décrits par l'autopsie et ce coup mortel au thorax. La jeune femme s'est effondrée sur le palier, un étage en dessous. 

Un scénario qui est fréquent dans les féminicides. En 2017, Safia Mohammedi s'était déjà présentée aux services de police pour signaler des violences : gifle, griffures. C'est ce que relate le procureur adjoint que nous avons contacté par téléphone. Elle avait alors expliqué lors de la médiation qui fallait qu'il revienne au foyer "pour les enfants." Finalement, le couple se sépare en juillet 2017. 
 


Ce lundi 21 octobre, l'homme a pris la fuite après l'avoir poignardée en début d'après-midi. Il a été retrouvé par les enquêteurs mardi 22 octobre vers 21 heures dans le vieux Lormont, chez une connaissance. 

Le parquet ouvre une information judiciaire pour assassinat, un homicide volontaire avec préméditation. 


 

Jean-François Fountaine candidat aux municipales de 2020

Les + Lus