Cet article date de plus de 3 ans

Finale Coupe de la Ligue : le PSG surclasse Monaco dans une ambiance de fête

Hier soir, le PSG a largement dominé Monaco (3-0) en finale de Coupe de la Ligue. La rencontre se jouait à guichets fermés au stade Matmut de Bordeaux dans une ambiance survoltée. Résumé complet dans votre journal de midi.
© France 3 Aquitaine

Le PSG au sommet. Le club remporte la Coupe de la Ligue pour la cinquième année consécutive, en dominant largement (3-0) l'ASM, comme l'an dernier. Un record.   

De bon augure pour la suite. Paris est leader de la ligue 1, avec 17 points d'avance sur son dauphin... Monaco. Et est également l'un des favoris dans la Coupe de France.
 

Rencontre pliée dès la première mi-temps


Une victoire sans surprise pour les Parisiens, face à une équipe monégasque dépassée dès l'entame de match. D'ailleurs, les deux premiers buts de la soirée ont été inscrits pendant la première période.
Hier soir, l'ASM a concédé un penalty à la 5e minute de jeu, transformé par Cavani (1-0)
Moins de 20 minutes plus tard, Di Maria, bien servi par Mbappé, enfonçait le clou (2-0, 21e).

En seconde période, le troisième but du PSG est signé encore une fois Cavani (3-0, 85e), élu logiquement homme du match.  
 

Un match à guichets fermés 


Thiago Silva et ses partenaires ont offert un beau spectacle samedi soir au stade Matmut-Atlantique de Bordeaux, de quoi réjouir les supporters du PSG, 
42 000 spectateurs survoltés : il faut remonter à l'Euro 2016 pour voir une telle effervescence dans l'enceinte du stade. A titre de comparaison, les matchs des Girondins de Bordeaux réunissent en moyenne 23 867 spectateurs cette saison, soit un taux de remplissage de 57 %.

Avant le match, la crainte d'échauffourées entre ultras et la menace terroriste planaient. Une rencontre placée à risque. A cette occasion, un important dispositif de forces de l'ordre avait été mis en place, avec au moins 700 policiers mobilisés avant, pendant et après le match. 

Avant et au début du match, quelques échauffourées sont à déplorer, avec des échanges de coups entre supporters dans les tribunes. Les forces de l'ordre sont rapidement intervenues. Mais aucun incident majeur n'a eu lieu au cours de la soirée ou de la nuit.  
 

Polémique autour de l'arbitrage vidéo


La VAR (assistance à arbitrage vidéo) a été utilisée à deux reprises au cours de la rencontre. 
La première, pour valider le penalty accordé au PSG à la 5e minute, après une faute de Glik sur Mbappé.
La seconde, à la 37e minute, pour invalider un but monégasque. C'est d'ailleurs cette utilisation qui va faire débat. Falcao a été signalé hors jeu. Une décision contestée en raison de l'angle utilisé pour justifier l'arbitrage. 

Une décision contraire aurait-elle changé le cours du jeu ? Difficile à dire.

Le résumé complet de la soirée dans votre journal de ce dimanche midi avec Nicolas Morin et Thierry Gardet 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade de bordeaux matmut atlantique sport coupe de la ligue football psg