• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

“Gilets jaunes”: les commerçants bordelais écrivent à Bercy et Beauvau

Ce lundi l'heure était au nettoyage dans les rues de Bordeaux. / © FTV
Ce lundi l'heure était au nettoyage dans les rues de Bordeaux. / © FTV

Les commerçants de plusieurs grandes villes de France ont écrit aux ministres de l'Economie et de l'Intérieur pour les alerter sur l'impact continu du mouvement des "Gilets jaunes" et demander à être associés à de futures mesures, a indiqué lundi l'association bordelaise.

Par C.O avec afp


    La Ronde des Quartiers, qui regroupe plus de 1.200 commerçants et artisans de Bordeaux, une ville à forte mobilisation de "gilets jaunes" et théâtre de heurts depuis plusieurs samedis, va poster symboliquement mardi le courrier aux ministres Bruno le Maire et Christophe Castaner, a indiqué le président de La Ronde, Christian Baulme. Les commerçants de plusieurs autres villes dont Toulouse, Rennes, Lyon, Nantes, Grenoble notamment, devraient en faire de même avec le courrier commun, a précisé M. Baulme à l'AFP.
  

 "On veut être en prise directe avec le ministre (des Finances) et associés aux discussions, pour s'assurer que de futures éventuelles décisions prises sont très opérationnelles pour les commerçants", a précisé le patron des commerçants bordelais.

Asphyxie des commerces bordelais
Christian Baulme porte parole des commerçants la ronde des quartiers

    Il a salué la récente prolongation, début janvier par le gouvernement, des mesures d'accompagnement pour les entreprises touchées par les manifestations des "gilets jaunes", comme l'étalement des charges, ou de paiement des impôts. "Mais quand on ne fait plus de chiffre d'affaires, comment on les paie tout court ?", a demande M. Baulme, pour qui "un très grand nombre de commerces sont en danger" à Bordeaux.

    Lors de chiffres publiés début janvier, les commerçants bordelais ont recensé, pour novembre et décembre, une baisse de fréquentation de 20% en ville et de 40% le samedi, et une baisse moyenne du chiffre d'affaires de -25%, jusqu'à -50 % le samedi pour certaines enseignes.

    M. Baulme a annoncé que la braderie d'hiver de Bordeaux, qui réunit sur trois jours 200.000 personnes dans l'hyper-centre, a été avancée d'un jour cette année, du mercredi 6 au vendredi 8 février, en accord avec mairie et préfecture, afin d'éviter le samedi 9. "On ne voit pas vraiment le mouvement des "gilets jaunes" s'arrêter d'ici là, et on se voyait mal prendre le risque de la braderie un samedi", a-t-il dit.

► Fermer ou rester ouvert ? Le dilemme des commerçants lors des manifestations des Gilets jaunes à Bordeaux

Voyez le reportage de Karim Jbali et Nicolas Pressigout sur les dégats causés chez certains commerçants samedi à Bordeaux :
"Gilets jaunes": les commerçants bordelais écrivent à Bercy et Beauvau

A lire aussi

Sur le même sujet

Remise de drones

Les + Lus