La Ligue 2 se rapproche des Girondins battus par Angers (4-1)

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

C'est le scenario du pire pour les Girondins. Désormais lanterne rouge, Bordeaux a poursuivi la descente aux enfers en s'inclinant 4-1 dimanche à Angers, qui assure en revanche quasiment son maintien, lors de la 36e journée de Ligue 1.



Une victoire de Metz contre Lyon (3-2) juste avant le coup d'envoi et un but d'Angers dès les premières minutes... Apparemment résignés, les Bordelais, manquant de mouvement et de précision, ne se sont plus relevés.

Avec 6 points de retard sur des Stéphanois qui doivent jouer mercredi, les Girondins sont en sursis.

Pour les Angevins, en souffrance sur cette fin de championnat, c'est en revanche un énorme soulagement: 14es, ils comptent 7 points d'avance sur le barragiste Saint- Etienne, qui doit cependant jouer encore mercredi.



Le succès s'est rapidement dessiné quand Mathias Pereira Lage, lancé dans la profondeur, a profité d'une sortie ratée de Benoît Costil pour décaler Mohamed-Ali Cho devant un but vide (1-0, 5e).

Un grand moment de solitude pour le gardien bordelais, symbole malheureux de la saison ratée de son équipe, revenu dans les cages pour une dernière ligne droite aux allures de chemin de croix. Aucun coéquipier n'est venu l'encourager après sa bourde...

S'il s'est ensuite rattrapé avec plusieurs parades spectaculaires, il n'a rien pu faire, trahi par une défense apathique, face à la tête en pleine lucarne de Batista Mendy, déboulé en force sur un coup franc d'Angelo Fulgini (2-0, 36e).

A peine entré à l'heure de jeu, le jeune Sekhou Mara a tenté de relancer les siens, lui aussi de la tête, sur un corner (2-1, 61e), mais Stéphane Bahoken, qui n'avait plus marqué depuis octobre, a redonné de l'air aux siens dans la foulée, d'une pichenette insolite sur un centre de Cho (3-1, 62e).

Et sur un ultime contre, Pereira Lage, servi par son capitaine Ismaël Traoré, a asséné le coup de grâce (4-1, 90e).



Membre de l'élite sans discontinuer depuis 1992, Bordeaux a désormais besoin d'une succession de miracles (victoires contre Lorient puis à Brest pendant que les Verts perdent tous leurs matches) pour espérer, au mieux, accrocher les barrages.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité