Tennis : l'Australien Alexei Popyrin fait chuter Quentin Halys en finale du tournoi de Bordeaux-Primrose

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hugo Lauzy

Une finale renversante a vu l'Australien Alexei Popyrin s'imposer lors du tournoi Challenger de Bordeaux-Primrose, dimanche 15 mai, après deux heures et demi de match et deux tie-break d'affilée contre le Français Quentin Halys (2-6, 7-6 [5], 7-6 [4]).

Le public bordelais attendait une nouvelle victoire tricolore en finale du tournoi Challenger de Bordeaux-Primrose, dimanche 15 mai, pour Quentin Halys (100e) face à Alexei Popyrin (127e). Mais le scénario qui s'est déroulé en trois sets et deux tie-break consécutifs a donc penché en faveur de l'Australien (2-6, 7-6 [5], 7-6 [4]), lui qui s'est montré plus opportuniste et réaliste dans les moments clés. 

Après un parcours marqué cette semaine par des succès probants face à l'Américain Jack Sock, l'Uruguayen Pablo Cuevas ou encore le Russe Pavel Katov, Quentin Halys s'est facilement détaché avec deux breaks précoces sur le service de l'Australien pour empocher le premier set (6-2) en une demi-heure de jeu. 

Popyrin fait déchanter Halys dans les deux tie-break

Une rencontre qui s'est ensuite dirigée vers un pur duel de cogneurs et de serveurs. Porté par sa puissance et ses 24 aces tout au long de la rencontre, le Bondynois de 25 ans s'est ensuite accroché jusqu'au jeu décisif de la deuxième manche. À cet exercice, le sang-froid d'Alexei Popyrin a alors fait la différence pour revenir à égalité (7-6 [5]).

Un premier tournant pour aborder un dernier set au coude-à-coude. Très solides sur leurs mises en jeu respectives, le Français s'est tout de même retrouver obligé à sauver deux balles de break à 2-1 et 5-4. À l'arraché, Quentin Halys a trouvé les ressources pour disputer un deuxième tie-break. Mais là encore, la gestion et la précision était du côté d'Alexei Popyrin, grand espoir du tennis australien, pour s'adjuger le deuxième titre de sa carrière sur sa deuxième balle de match. 

Une défaite frustrante pour le Francilien après un début de saison marqué par deux titres sur le circuit Challenger à Pau et Lille. Assuré de disputer le tableau principal de Roland-Garros (22 mai - 5 juin) et de Wimbledon (27 juin - 11 juillet), Quentin Halys pourrait surfer sur sa bonne dynamique actuelle.