Viticulture et pesticides dans le Bordelais : entretien avec Valérie Murat, porte-parole d'Alerte aux Toxiques

En septembre dernier, l'association Alerte aux Toxiques dénonçait la présence de résidus de pesticides dans 22 vins pourtant certifiés "Haute Valeur Environnementale", ou HVE. En réponse, le CIVB a porté plainte pour "dénigrement collectif" contre la filière. Le procès aura lieu le 29 octobre. 

Valérie Murat, porte-parole de l'association Alerte aux Toxiques © JBALI Karim / France 3 Aquitaine
Le 15 septembre 2020, l'association Alerte aux Toxiques présente des résultats d'analyse de 22 vins certifiés "Haute Valeur Environnementale".

D'après l'association et le laboratoire auquel elle a fait appel, ces vins contiennent tous des résidus de pesticides toxiques pour l'humain ou l'environnement. 
 

Une plainte pour "dénigrement" de la filière 

Une "publicité" que le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux, le CIVB, dénonce comme étant un "dénigrement collectif" contre la filière.

Le CIVB a donc porté plainte contre l'association et sa porte-parole Valérie Murat, et réclame notamment la somme de 100 000 euros en réparation du préjudice.  

Cette plainte sera examinée par le tribunal judiciaire de Libourne, jeudi 29 octobre.

Un procès pour "censurer" la militante ? 

Pour Valérie Murat, ce procès est une manière de "censurer et détruire socialement une militante". "Ils sont en train d'organiser une chasse aux sorcières. [...] Mais c'est eux-mêmes qui sont les plus grands responsables de la mauvaise image du Bordelais qui est véhiculée" estime-t-elle. 

Le 21 octobre, une campagne de financement participatif a été lancée par l'association pour lui permettre de financer sa défense. Sur les 8 500 euros nécessaires, 4695 ont déjà été collectés, auprès de 103 donateurs. 

"C'est considérable. Et c'est bien la preuve que la société civile, et d'autres associations, sont de mon côté, et refusent l'omerta et la censure" réagit Valérie Murat. 
 

Je suis profondément convaincue que ce que je défends est juste et légitime. Il n'y a rien à ajouter à cela.

Valérie Murat, porte-parole de l'association Alerte aux Toxiques

→ Regardez l'interview de Valérie Murat, par Karim Jbali et Nicolas Pressigout : 
Pesticides dans la viticulture : entretien avec Valérie Murat, de l'association Alerte aux toxiques
partager
Viticulture et pesticides dans le Bordelais : entretien avec Valérie Murat, porte-parole d'Alerte aux Toxiques
    Partager Facebook Messenger Whatsapp SMS Mail Twitter Flipboard
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture économie pollution environnement justice société