Coronavirus : des Girondins espèrent quitter Dakar ce jeudi pour rentrer chez eux

Les Français en vacances au Sénégal trouvent une ambassade fermée et ont des difficultés à joindre les services pour les aider à rentrer chez eux. / © NB
Les Français en vacances au Sénégal trouvent une ambassade fermée et ont des difficultés à joindre les services pour les aider à rentrer chez eux. / © NB

Ils pourraient rentrer dans la nuit de jeudi à vendredi. Mais le contexte d'épidémie, l'ambassade et l'aéroport fermés, les réseaux peu accessibles rendent les communications difficiles pour ce couple qui essaie de rentrer chez lui, à Vendays-Montalivet en Gironde.

Par CB

Un post ce matin de Nathalie à des amies : "Et voilà, l'ambassade fermée". Comme si ce n'était qu'une péripétie de plus parmi la longue série vécue par ce couple de Girondins depuis la fin de la semaine dernière.

Alors que le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a promis le retour de tous les Français momentanément à l'étranger, ces dernières heures sont longues et angoissantes. Joël et Nathalie ne souhaitent que rejoindre leur fils adolescent, se rapprocher de leurs enfants adultes et retrouver leur domicile dans le Médoc.

La cellule de l'ambassade, depuis ce jeudi matin, est injoignable au numéro affiché. Les deux Français ne savent pas comment ils seront accueillis à l'aéroport près de Dakar, déclaré fermé. Ils n'arrivent pas non plus à envoyer de mail avec un wifi aléatoire...
En attendant, ils sont retournés à leur hôtel alors que bon nombre de Français dans le même cas reprenaient le chemin de l'aéroport pourtant fermé.

Ils ne savent pas non plus s'ils sont "répertoriés" par l'ambassade comme des Français voulant rentrer.
Le couple a dû se débrouiller sans. Leur famille en France a pu trouver un autre vol sur une des compagnies aériennes assurant, encore ce soir la liaison. 

Entretemps, ils ont eu un retour de l'ambassade leur indiquant cinq vols Air France prévus du 19 au 23 mars et un vol Air Sénégal ce vendredi 20 mars.
               

Nous vous confirmons que six vols commerciaux vont être mis en place afin de permettre à nos ressortissants de rentrer chez eux (...)               
Il n’y aura aucun financement de billet aux frais de l’Etat.

Et cette communication sur les réseaux sociaux qu'ils ne peuvent, eux, directement consulter. 


A la mi-journée, ce jeudi, ils espéraient que le billet, qu'ils ont enfin pu avoir, permettra de les laisser accéder à l'aéroport malgré les militaires déployés, et qu'ils pourront décoller vers 23h15 ce jeudi soir.
A cette heure, il ne veulent pas penser qu'ils pourraient bien reculer dans la liste d'attente, face à des profils plus "prioritaires"...
 
© NB
© NB

Pas vraiment une ambiance de vacances

Les vacances ne ressemblaient pas vraiment à ce qu'ils avaient imaginé. Pourtant, ils avaient choisi un petit coin de Casamance où les paysages, l'accueil, les traditions leur promettaient un peu de dépaysement au soleil.
Joël et Nathalie comptaient pourtant en profiter. Lui retraité, elle employée à l'office de tourisme, c'était l'occasion de faire une pause.
Dans le contexte d'épidémie, tout s'est accéléré très vite, les touristes ont déserté les lieux, les animations et excursions ont été annulées et l'hôtel devait fermer ce jeudi soir. Ils étaient les derniers clients.

Depuis le début de la semaine, ils ont essayé de se renseigner pour savoir comment rejoindre leur domicile, au plus vite mais aussi, de la façon la plus sûre. Car bien-sûr, ils pourraient rallier Dakar, mais sans liaison aérienne, cela signifie 900 kms de piste... 

Ce jeudi devait être la fin des interrogations en retrouvant la capitale et surtout l'ambassade de France au Sénégal.
C'était compté sans les dernières mesures sanitaires et la fermeture de l'ambassade...


Bref, si tout va bien, ce vendredi matin, ils auront rejoint la France, leur domicile et désormais le confinement imposé pour une grande partie des Français, pour lutter contre la propagation du virus covid-19. 
Ce voyage, hors du temps, ne sera plus qu'un mauvais souvenir.
 

Sur le même sujet

Les + Lus