• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Précarité des étudiants : un enseignant de Gironde pousse un cri d'alarme face au manque de logement

Marc Carrey, enseignant à l'IUT de Gradignan, dénonce les conditions de vie de ses élèves / © F3 Nouvelle Aquitaine
Marc Carrey, enseignant à l'IUT de Gradignan, dénonce les conditions de vie de ses élèves / © F3 Nouvelle Aquitaine

Marc Carrey, professeur à l’IUT de Gradignan, appelle à une « prise de conscience collective ». Faute de logement dans la métropole, certains de ses étudiants dorment dans une voiture ou font des heures de train chaque jour. Jusqu'au décrochage scolaire et la dépression. 

Par V. Dubroca

Le témoignage de Marc Carrey, enseignant du pôle Génie civil à Gradignan, révèle au grand jour la précarité dans laquelle vivent certains de ses étudiants, faute de logement. 

J'ai un étudiant qui fait la navette entre Bordeaux et Bayonne, tous les jours. Il se lève à 4 h et rentre à 22 h !

La pénurie de locations dans la Métropole bordelaise s'est aggravée cette rentrée. 
Cette situation plonge des jeunes dans une réelle précarité technique et sociale : décrochage scolaire, dépression, arrêt des études

Les étudiants sont fatigués. Au bout de 2 ou 3 mois, ils partent en dépression !

Interview Marc Carrey enseignant à l' IUT de Gradignan (Gironde)


Des centaines d'étudiants bordelais sans logement

Pour tenter d'aider ces étudiants en difficulté, l'enseignant a créé il y a plusieurs années le CARE (Centre d’aide pour la réussite des étudiants).
Mais il n'a jamais connu une telle situation.
En plus d'une aide matérielle et d'un soutien moral, il parcourt les annonces et tente de convaincre les bailleurs.

Il appelle les bordelais à "se réveiller" et à aider ces jeunes à trouver un toit.
A Bordeaux, plusieurs centaines d'étudiants, restent, à ce jour, sans solution pérenne pour se loger.
 

Un professeur de l'IUT de Gradignan dénonce la précarité des étudiants faute de logement
 

A lire aussi

Sur le même sujet

La dynastie Casadesus au Festival du Périgord Noir

Les + Lus