Un homme de 21 ans est décédé après une rixe dans un domicile d'Ambarès-et-Lagrave en Gironde

Le bilan de la rixe qui s'est déroulée dans la nuit de vendredi à samedi 6 janvier dans un pavillon d'Ambarès-et-Lagrave, en Gironde, s'est alourdi. L'un des deux hommes qui s'étaient introduits dans l'habitation est décédé après son transfert au CHU de Bordeaux. 

C'est dans ce pavillon d'Ambarès-et-Lagrave que se sont produits les faits.
C'est dans ce pavillon d'Ambarès-et-Lagrave que se sont produits les faits. © France 3 Aquitaine
Un homme de 21 ans a été tué, une quinquagénaire et son fils de 17 ans blessés par balles, dans une rixe qui a dégénéré avec usage d'une arme à feu, dans la nuit de vendredi à samedi 6 janvier, à Ambarès-et-Lagrave, dans la banlieue de Bordeaux, selon une source judiciaire.

Des circonstances encore floues


Selon les premiers éléments de l'enquête, deux jeunes hommes ont fait irruption vers minuit au domicile d'une femme et de ses deux fils, et une rixe s'est ensuivie entre les différents protagonistes, à mains nues, mais aussi avec usage de gaz lacrymogène, puis d'un revolver en possession d'un des intrus, a-t-on précisé auprès du parquet.

Plusieurs coups de feu ont été tirés, deux blessant au dos la mère et son fils, qui ont été hospitalisés sans que leurs jours soient en danger.

Mais l'un des intrus, dépossédé de son arme à un moment donné, a lui aussi été atteint, grièvement, et est décédé dans la nuit peu après son transfert au CHU de Bordeaux, a-t-on précisé de même source, confirmant une information de SudOuest.fr.

Deux hommes, l'intrus âgé de 19 ans, et un des fils de l'occupante de la maison, âgé de 28 ans, ont été placés en garde à vue.

L'enquête pour homicide, confiée à la gendarmerie, devait s'attacher à démêler les circonstances encore floues de l'intrusion au domicile, du motif de la rixe, et de l'usage de l'arme.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers