• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Lacanau : la station balnéaire se dote d'une navette autonome électrique sans conducteur

Cette petite navette sans chauffeur sillonnera les rues de Lacanau cet été. / © Hélène Chauwin
Cette petite navette sans chauffeur sillonnera les rues de Lacanau cet été. / © Hélène Chauwin

Se faire conduire sans chauffeur ? Ce sera désormais possible à Lacanau. Le transporteur drômois Bertolami est venu présenter un véhicule autonome et électrique samedi dans la petite station balnéaire à l'occasion d'une journée consacrée aux solutions de mobilité décarbonées.

Par A.L avec Hélène Chauwin.

Se faire conduire sans conducteur, c'est exactement le principe de cette navette autonome, conçue à Villeurbanne et construite à Vénissieux, près de Lyon, par la société Navya.

Achetée par la société Bertolami, cette navette sera louée à la commune girondine pour 20 000 euros par mois et expérimentée cet été.


Comment ça marche ?

Le véhicule, d'une quinzaine de places, fonctionne grâce à des capteurs. Un trajet est d'abord programmé dans le système. Les capteurs, caméras et faisceaux laser permettent de comparer le trajet enregistré à la réalité de l'instant.

Si un piéton passe ou si une voiture s'approche ? "La navette s'arrête. Et il y a toujours le bouton d'arrêt d'urgence au cas où", explique Benjamin Beaudet, directeur général des transports Bertolami.

Cette navette autonome a appris son parcours à l'avance, elle a appris toutes les rues de Lacanau. Son métier, c'est de reproduire l'itinaire et elle va détecter les piétons ou les voitures, selon Benjamin Beaudet.


Le véhicule peut circuler à 25 km/h mais la moyenne dans Lacanau, ce sera 15 km/h, avec une autonomie de batterie d'une dizaine d'heures.
Un opérateur est présent dans la navette pour accueillir, informer et éventuellement sécuriser les passagers, et un guide de l'office de tourisme. 

Benjamin Beaudet explique comment fonctionne la navette autonome :
 
Interview navette autonome
Benjamin Beaudet des transports Bertolami explique comment focntionne une navette autonome sans conducteur
 

La navette sera expérimentée à Lacanau durant 3 mois


Cette navette est 100 % électrique. Son autonomie est de 8 à 10 heures, et elle se recharge entre 4 à 6 heures.
Elle circulera entre les principaux parkings de la station et le front de mer, soit sur 2,4 km.
 
Interview navette autonome 100 % électrique

Cette navette va être expérimentée entre juillet et septembre dans la station balnéaire. Elle sera gratuite pour les habitants et les touristes.

L'idée est de rejoindre les plages sans voitures polluantes.

La loi ne permet pas aux véhicules sans conducteur de circuler. Il y aura donc un opérateur à bord en permanence pour expliquer et rassurer les passagers.

Lors de premiers tests cet hiver, le taux de satisfaction était de 92 %, selon le directeur de la société Bertolami.


Lacanau veut montrer l'exemple en matière de mobilité


Le maire de Lacanau est déterminé à limiter les voitures dans son centre-ville.

Navette autonome, vélos à hydrogène et tram-train entre Bordeaux et Lacanau, la commune veut montrer l'exemple en matière de mobilité douce et propre :

On ne veut plus de voiture en centre-ville, notre station veut être pilote en matière de transports sans carbone, précise Laurent Peyrondet, maire de Lacanau.

Voir le reportage d'Hélène Chauwin et Marc Lasbarrères. Interviennent dans ce reportage Benjamin Beaudet, directeur général de la société Bertolami, et Laurent Peyrondet, maire de Lacanau.
 
Lacanau : la station balnéaire se dote d'une navette autonome électrique sans conducteur

 

Un tram-train entre Lacanau et la métropole bordelaise


L'idée à fait l'objet d'une étude exploiratoire commandée par la Ville de Lacanau est plutôt concluante.

Avec un littoral sous pression, la solution apparaît pertinente et aussi plus écologique.
 
© Extrait de l'étude exploratoire d'une tram-train entre la Ville de Lacanau et Bordeaux.
© Extrait de l'étude exploratoire d'une tram-train entre la Ville de Lacanau et Bordeaux.

Cette étude fait état de 80 000 déplacements par jour entre Lacanau Océan et Bordeaux. En 2050, il y en aura 180 000 par jour !

Le trajet en voiture dure aujourd'hui entre 70 et 80 minutes entre Lacanau Océan et la gare Saint-Jean. En bus Transgironde, il faut carrément compter 95 à 120 minutes.

Avec un tram-train au départ de Bordeaux toutes les heures entre 6 heures et 20 heures, l'idée fait son chemin dans la tête du maire de Lacanau..

Sur le même sujet

Infanticide de Barsac

Les + Lus