Qu'est-ce qu'une vague de bord ou "shore-break", dangereuse pour les nageurs ?

Actuellement, les pompiers des Landes interviennent une dizaine de fois chaque jour pour secourir des personnes blessées aux cervicales et épaules par les vagues. Un touriste anglais de 36 ans est décédé hier à cause de l'une de ces "shore break". De quoi s'agit-il vraiment ?

Les habitués de Lacanau ont retrouvé leur plage centrale. Quatre mètres de sable sont revenus naturellement cette année. Mais une véritable petite colline s'est formée. Cette marche naturelle crée des vagues qui déferlent au bord à marée haute. Elles peuvent être violentes et dangereuses.

C'est ce qu'on appelle le shore break. Et cela peut surprendre. Même les bons nageurs peuvent être pris en étau, poussés contre le sable. Les vagues viennent se casser en série sans réserve d'eau et peuvent être à l'origine de blessures sévères selon Guillaume Christ, Chef de poste nageurs sauveteurs CRS.

Elles peuvent atteindre de 2 à 3 mètres et provoquer des  problèmes de traumatologies des rachis cervicales, des genoux, des épaules et bien sûr noyade.


Le shorebreak est bien connu dans les Landes. Mais ce n'est que la deuxième fois en 20 ans qu'apparaît ce phénomène en Gironde. Les moniteurs de surf doivent redoubler de vigilance avec les débutants comme le précise Franck Guilbault  : 

"Les conditions sont plus dures. Les clients prennent moins de vagues, c'est plus délicat. Mais on leur explique que l'Océan, c'est ça aussi. " 


En cas de forte houle, les nageurs sauveteurs peuvent interdire la baignade à marée haute pour prévenir tout accident.


Le reportage de Guillaume Decaix et Sylvie Tuscq-Mounet :
Les nouveaux dangers des vagues de bord à Lacanau


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littoral aménagement du territoire environnement société tourisme économie