Hourtin : l'une usine de fabrication de pellets devrait voir le jour malgré l'opposition de certains habitants

Publié le Mis à jour le
Écrit par Candice Olivari .

Après dix ans de combat judiciaire l'usine devrait finalement être construite. Les opposants aux projet ne désarment pas.

Ce sont des jusqu’au-boutistes. Malgré une succession de procédures, ils ne sont pas parvenus à empêcher l’entreprise d’obtenir toutes les autorisations. Et pourtant ils continent leur combat.

Ce weekend ils ont été 150 à manifester dans les rues d’Hourtin. Cette usine de fabrication de pellets ils n’en veulent pas pour plusieurs raisons. Elle devrait s’installer dans la zone industrielle des Bruyères, c’est à dire à moins d’un kilomètre des écoles et des crèches. "On n’est pas contre l’usine ", explique Alain Fronteau, président de l'association "Impact 33990". "On est contre le lieu d’implantation".

 Les opposants dénoncent "des fumées jugées toxiques par l’OMS".  Mais aussi une usine classée ICPE et implantée dans une zone risque incendie alors même que le Médoc a lutté contre les feux durant tout l’été.

Ce projet n’est pas nouveau bien au contraire. Cela fait plus de dix ans qu’il a été lancé. En 2012 il obtenait les autorisations préfectorales nécessaires, pour finalement se faire retoquer en 2018 par le tribunal administratif. S’en sont suivi deux allers et retours avec le conseil d’Etat. Et l’entreprise a finalement obtenu gain de cause. Elle dispose désormais de toutes les autorisations nécessaires à son implantation.

Le maire de la commune continue de soutenir ce projet qui devrait donc bientôt devenir réalité. "Pour la proximité on ne peut pas faire autrement", dit Jean-Marc Signoret, "c’est la loi littorale qui y oblige, on ne peut pas détacher une usine de l’urbanisation". Mais il rappelle qu’une route permettra aux camions de contourner le centre-ville.

Et je ne vois pas comment une commune peut s’opposer à un projet qui a été accepté par les services de l’Etat et qui est passée deux fois par le conseil d’Etat.

le maire de la commune

Pour ce qui est de la pollution atmosphérique et sonore là aussi le maire tient à rassurer. " Si demain l’entreprise dépasse ne serait ce que d’un décibel ce qui a été marqué dans le projet l’usine fermera automatiquement (...). Pareil si il y a des problèmes avec la fumée".

Le maire rappelle que la  commune d’Hourtin sort d’une "période très difficile avec un endettement très important ". "Cette entreprise il ne représente pas forcément des ressources importantes pour la commune mais moi ce que je vois c’est qu'elle créera 25/35 emplois directs voire une centaine indirects. Il précise qu’il s’agit d’ « emplois à l’année contrairement au secteur du tourisme s’appuyant sur des emplois saisonniers".

L’association « Impact 33990 », elle, continue de se battre. "Pour informer", dit son représentant. "Parce que dès le départ il n’y a eu aucune information".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité