Des nichoirs à hirondelles et chauves-souris déployés à Bègles contre la prolifération des moustiques

Les hirondelles peuvent ingurgiter jusqu'à 2000 moustiques par jour. Photo d'illustration / © Joachim_ Mariam_Winkler via Pixabay
Les hirondelles peuvent ingurgiter jusqu'à 2000 moustiques par jour. Photo d'illustration / © Joachim_ Mariam_Winkler via Pixabay

Depuis deux mois, la municipalité de Bègles mène une campagne originale pour limiter la prolifération des moustiques, qui passe par l'installation de nichoirs à chauves-souris et hirondelles. Car ces oiseaux et mammifères volants peuvent ingurgiter jusqu'à 2 000 insectes par jour ! 

Par AR

Depuis deux mois, des nichoirs à chauves-souris et à hirondelles sont installés sur les bâtiments municipaux de Bègles en Gironde.

Objectif : lutter contre la prolifération des moustiques, qui peuvent transmettre de maladies et sont néfastes pour la qualité de vie. Au total, une centaine de nichoirs doivent être posés d'ici la fin de l'année. 

Les Béglais incités à poser des nichoirs chez eux 

Pour que les Béglais participent aussi à la lutte contre les insectes nuisibles, la mairie propose un remboursement de dix euros aux habitants pour l'achat d'un nichoir dans n'importe quel magasin, pour les cent premiers acquéreurs. 

Autre mesure : "nous avons éteint l'éclairage public la nuit, ce qui n'est pas rien pour les chauves-souris", explique Clement Rossignol Puech, maire de Bègles. 
 

Regardez le reportage d'Olivier Prax et Ludovic Cagnato : 

Des nichoirs à hirondelles déployés à Bègles contre la prolifération des moustiques
Intervenants : Franck Brana, Espaces verts Bordeaux Métropole ; Clément Rossignol Puech, Maire de Bègles, Magali Contrasry, Ligue de Protection des Oiseaux Aquitaine Equipe : PRAX Olivier, CAGNATO Ludovic, Montage : HOSTEIN-JACQUIER Sabine

A lire aussi

Sur le même sujet

Panazol : le seuil Parry, mini-barrage, n’est plus

Les + Lus