• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

“On se fait chasser partout où l'on travaille” : la précarité des saisonniers de la vigne en Gironde

"On se fait chasser partout où on travaille", dénonce Jérémie Brière, travailleur saisonnier. / © France 3 Aquitaine
"On se fait chasser partout où on travaille", dénonce Jérémie Brière, travailleur saisonnier. / © France 3 Aquitaine

Chaque année, les saisonniers affluent en Gironde pour travailler dans les vignes durant six ou sept mois. Mais souvent, rien n'est prévu pour les loger. Alors ils installent leurs caravanes et camions sur des terrains privés, et vivent dans des conditions très précaires. 

Par AR

Sur un terrain en bordure de vigne à Pujols-sur-Ciron, en Gironde, stationnent illégalement quelques camions et caravanes. C'est ici que vivent une quinzaine de saisonniers, faute de pouvoir installer leur campement sur un espace autorisé. 

On fait tâche, ils n'apprécient pas de voir nos véhicules, mais aiment notre travail


"On travaille localement dans la vigne, dans tout l'environnement de Pujols, et on se fait chasser partout où on travaille. On ne peut pas rester sur place. On fait tâche, ils n'apprécient pas de voir nos véhicules, mais aiment notre travail" regrette Jérémie Brière, travailleur saisonnier, qui évoque une "situation délicate". 

"Il devrait y avoir des lieux d'accueil, mais il n'y en a pas", poursuit-il. Le petit groupe dont il fait partie vit sans eau courante, ni bloc sanitaire, et est menacé d'expulsion. 
 

Il faut assurer un accueil décent, plaide le maire de Pujols-sur-Ciron 


"Ce que l'on constate, ce sont des installations dans des lieux complètement inapropriés, au bord des rivières, au milieu des prés ou des bois, dans des conditions d'hygiène qui posent des problèmes de santé publique" déplore Dominique Clavier, maire de Pujols-sur-Ciron, qui dénonce cette situation. 

"On ne peut pas rester dans ce schéma-là, je crois qu'il faut que tous les acteurs se mettent autour d'une table et voient les moyens qu'il faut mettre en œuvre pour assurer un accueil décent", poursuit-il. 

Contactée, la filière professionnelle viticole a répondu n'avoir pas trouvé d'interlocuteur pour s'exprimer sur ce problème. 
 
"On se fait chasser partout où l'on travaille" : la précarité des saisonniers de la vigne en Gironde
Intervenants : Jérémie Brière, Travailleur saisonnier, Dominique Clavier, Maire de Pujols-sur-Ciron Equipe : GALAND Elise, BONNET Didier, PLESSIS Stéphanie

A lire aussi

Sur le même sujet

Dans le Lot-et Garonne, les employeurs peinent à recruter

Les + Lus