Confinement : surveillance renforcée en Gironde pour ce week-end de Pâques

Publié le Mis à jour le
Écrit par Maïté Koda

Multiplication des contrôles, surveillance par drone… En Gironde, afin déviter tout rassemblement, la surveillance de la police et de la gendarmerie sera accrue pendant le week-end.

Le message est martelé en boucle : ne comptez pas sur le week-end de Pâques pour échapper au confinement et aller vous balader en famille. Les sorties restent interdites hors du périmètre autorisé, soit 1 kilomètre autour de son domicile, en étant muni d'une attestation en bonne et due forme.

Afin d'éviter tout rassemblement ce week-end, la pression sera renforcée dans l'ensemble du département. 
 

Pas de célébration religieuse collective

Aucune messe ne sera célébrée en présence de fidèles. Quelques églises resteront ouvertes, mais les croyants sont invités à s'y recueillir seuls, en s'isolant physiquement des autres personnes présentes dans l'édifice.
Certains curés eux ont opté pour la messe 2.0, à suivre sur Internet.
   

Oubliez les retrouvailles en famille

Pour beaucoup, ce week-end pascal de trois jours rime traditionnellement avec retrouvailles en famille, voire entre amis. Là aussi, il va falloir s'adapter et modifier ses mœurs. "Aucun rassemblement ne sera autorisé", a rappelé Martin Guespereau, le préfet délégué de la Nouvelle-Aquitaine. 

Pas de grande tablée avec la famille élargie pour partager le gigot, ni de promenade digestive en fin de repas. La police et la gendarmerie entendent bien accentuer les contrôles et se montrer intransigeants.
En Gironde, des arrêtés interdisent déjà les accès au littoral, aux lacs intérieurs ou encore aux quais de Bordeaux. 
   

Contrôle renforcé autour des lieux de villégiatures

"Les contrôles seront renforcés, et nous aurons une vigilance toute particulière autour des lieux de villégiature, a annoncé Olivia Poupot, la commandante du groupement de gendarmerie de la Gironde. 

Elle rappelle les règles : "les promenades dans le cadre autorisé doivent se faire seul, sauf si on est accompagné d'enfants. Dans ce cas, c'est un adulte qui est avec les enfants, pas les deux parents". 
 

La gare sous surveillance

Même chose dans la métropole bordelaise : "le motif de déplacement de chaque passager arrivant en gare de Bordeaux sera vérifié", prévient Patrick Mairesse, directeur départemental de la sécurité publique. 

Depuis déjà une semaine, et afin de prévenir tout afflux de touristes, la préfecture a pris un arrêté interdisant la location touristique sur le littoral jusqu'au 15 avril. Des contrôles seront néanmoins effectués sur la route du bassin d'Arcachon.
 

Des drones en renfort

Afin de pouvoir mener à bien leur mission, police et gendarmerie sont équipés de motos, mais aussi de drones permettant de surveiller des endroits plus difficiles d'accès. 
"Dès le début, des mesures ont été prises concernant les quais et le miroir d'eau, rappelle Patrick Mairesse. Mais le drone peut s'avérer utile pour accéder à certains endroits, plus discrets, de la rive droite, où les gens peuvent se rassembler et ne pas respecter le confinement." 
 

Les drones sont équipés de caméra et de micros. Ils peuvent diffuser des messages, mais permettent aussi de renseigner les équipes présentes à proximité, qui ensuite se déplacent pour verbaliser, si l'infraction est constatée.
 

"Un jeu collectif"

Le préfet délégué en a appelé "à la conscience" de la population. "C'est un jeu collectif, on joue pour soi, mais aussi pour les autres. Et si jusqu'à présent, on a infléchi les courbes en Nouvelle-Aquitaine, c'est parce qu'on a joué le jeu".