22 licenciements annoncés chez Starplast à Limoges

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Rio
© F3 Limousin

Le plan social était redouté, il vient d'être annoncé par la direction aux salariés. Les syndicats évoquent 22 suppressions de poste sur les 61 que compte l'entreprise. Il y aurait 18 licenciements secs et 4 aux contrats renégociés. 

Cette société est une entreprise sous-traitante dans l'aéronautique, spécialisée dans le thermoformage. Pour la CGT, la perte de certains marchés mais aussi une gestion calamiteuse expliqueraient les difficultés financières. Le personnel redoutait un plan social. Les salariés ne s'attendaient toutefois pas à ce que ce "plan sécurisation emploi" puisse toucher 30% de l'effectif. 

Il n'y a aucun chômage partiel à l'entreprise, les salariés ont du travail. La décision d'un plan social serait surtout de l'anticipation sur une situation économique globale dégradée du marché. En ce qui concerne la gestion comptable de l'entreprise, le comité d'entreprise nomme un expert comptable dans le cadre du PSE.

Comment va être financé le plan de licenciement économique ? Quelle sera la position de la BPI ? Telles sont les inquiétudes de Nicolas Paquet, syndicaliste CGT, qui déclare d'ores et déjà que tout sera fait pour éviter les licenciements.

En septembre, cette entreprise spécialisée dans le thermoformage, était distinguée "usine du futur" par la région Nouvelle-Aquitaine. En 2013, Starplast inaugurait une unité de 8 000 mètres carrés sur la technopole de Limoges (Haute-Vienne), ce qui représentait un investissement de 5 millions d'euros, subventionné à hauteur de 20 % par l'Europe, le conseil régional du Limousin, le conseil général de la Haute-Vienne et la ville de Limoges.


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.