A Aixe-sur-Vienne, les collégiens se mobilisent contre le gaspillage alimentaire

© F3 Limousin
© F3 Limousin

Le collège d’Aixe-sur-Vienne se mobilise pour lutter contre le gaspillage alimentaire à la cantine. Les élèves trient leur déchets eux même après manger. Une démarche pour la planète, mais aussi pour faire des économies.

Par Gwendolina Duval

Ne pas tout jeter à la poubelle. C’est la leçon qu’apprennent les élèves du collège Jean-Baptiste Corot à Aixe-sur-Vienne. Depuis le 21 mars 2016, ils trient eux-mêmes leurs déchets à la sortie du self. Tout ce qui n’a pas été consommé peut resservir.

Le collège expérimente un programme qui sera proposé aux trente-trois autres collèges publics de la Haute-Vienne dès la rentrée 2016.
Pour lutter contre le gaspillage, le chef de la cantine a déjà réduit ses commandes de 20%. Les restes non servis peuvent l’être le lendemain après un système de refroidissement.

L’objectif est de réaliser des économies, mais pas seulement. Il s’agit d’éduquer aux bons réflexes de la gestion alimentaire dès le plus jeune âge. 

10 millions de tonnes de déchets par an

Selon les chiffres du ministère de l’agriculture, chaque année, la France produit plus de 10 millions de tonnes de déchets alimentaires. 6,5 viennent des foyers, 2,3 de la distribution et 1,5 de la restauration collective et commerciale.

Pire, sur ces 10 millions de tonnes, 1,2 seraient encore consommables ! Autrement dit, chaque Français jette 20kg de nourriture par an.
Le ministère du développement durable précise que parmi ces déchets jetés par les citoyens, 7kg sont encore emballés.

Un enjeu planétaire, mais pas seulement…

Tandis qu'1 personne sur 9 (795 millions) souffre de la faim dans le monde selon le Programme alimentaire mondial, l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture affirme qu’un 1/3 de la nourriture produite pour les hommes sur la planète est gaspillée, perdue ou jetée. 

Le gaspillage alimentaire a aussi coût pour le porte-monnaie. L’ADEME estime qu’il coûte entre 100 et 160 euros par français par an. Entre 12 et 20 milliards sur toute la France. 

En France, depuis le 11 février 2016, la loi contre le gaspillage alimentaire interdit les grandes surfaces (plus de 400²) de javelliser les produits encore consommables et les oblige à les donner à des associations. Objectif : réduire le gaspillage alimentaire de moitié d’ici 2025.

Sur le même sujet

David Farren, l'amoureux des couleurs du Périgord

Les + Lus