Cet article date de plus de 3 ans

Attaques de troupeaux : un arrêté contre les chiens errants

En Haute-Vienne, les éleveurs de moutons sont exaspérés face à la répétition des attaques de troupeaux. Interpellée par des éleveurs de Cieux, la communauté de communes du Haut-Limousin en Marche a décidé de prendre un arrêté pour tenter de responsabiliser les propriétaires de chiens en divagation.

Un troupeau récemment attaqué par des chiens errants à Cieux en Haute-Vienne. Une situation qui exaspère les éleveurs du nord du département.
Un troupeau récemment attaqué par des chiens errants à Cieux en Haute-Vienne. Une situation qui exaspère les éleveurs du nord du département. © France3- EliseLaperdrix
Au nord de la Haute-Vienne, le ras-le-bol des éleveurs ovins commence à se faire entendre. Les attaques de moutons par des chiens errants se multiplient dans ce secteur. Et la situation s'est encore dégradée ces deux dernières années.

A tel point, que 8 éleveurs de la commune de Cieux ont alerté en séance du conseil communautaire les élus de la communauté de communes du Haut-Limousin en Marche, qui se tenait lundi 15 mai 2017. Saint-Barbant et Cieux, ces deux communes sont confrontées à ce problème récurrent. 

durée de la vidéo: 01 min 40
Attaques de chiens errants en Haute-Vienne ©France 3

Le maire de Cieux en appelle au sens civique


Pour responsabiliser les maîtres de ces animaux qui tuent ou blessent les brebis dans les champs, 43 communes de Haute-Vienne prendront un arrêté dans quelques jours, avec possibilité de mise en demeure des propriétaires puis amende. 

Claude Lebraud, le maire de Cieux déplore cet état de fait :  

« Il faut que le détenteur des chiens comprennent qu'il faut avoir un sens civique de la responsabilité de façon à ce que les chiens ne causent plus d'attaques sur les troupeaux d'ovins ». 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers agriculture économie