Haute-Vienne : face à la consommation de viande qui baisse, les éleveurs misent sur la qualité

© F3 Nouvelle-Aquitaine / Pauline Pidoux
© F3 Nouvelle-Aquitaine / Pauline Pidoux

Au Festival de l'Agriculture et de l'Elevage, à Panazol, les éleveurs font ce week-end la promotion de leur produit. La viande y est notamment à l'honneur, dans un contexte inquiétant pour les agriculteurs : en 10 ans, la consommation de viande a baissé de 12%.

Par Richard Duclos et Pauline Pidoux

A Panazol, le Festival de l’Agriculture et de l’Elevage de la Haute-Vienne prend de l’ampleur chaque année. Créé en 2013, l’événement fête ce week-end sa 6ème édition. Pour les agriculteurs, cette manifestation est une vitrine de leur travail et de leurs produits. Et en ce qui concerne la viande, les opérations séduction pourraient bien devenir de plus en plus nécessaires pour les éleveurs.

Selon une étude du Crédoc publiée le 4 septembre, la consommation de viande en France recule depuis 10 ans : -12% en une décennie. De 153 grammes de produits carnés par jour en 2007, la consommation est passée à 135 grammes, soit 18 grammes de moins. Alors qu’ils mangeaient en moyenne 58 grammes de viande de boucherie par jour il y a dix ans, les Français n’en mangent plus que 46. Pour la charcuterie, la consommation quotidienne a diminué de 35 grammes à 29.

Face à cette baisse, les éleveurs misent sur les spécificités locales, souligne ainsi Philippe Deshouliers :
 

De plus en plus de gens demandent de la qualité et non plus de la quantité. Avec la race limousine on peut se démarquer facilement, puisque c’est une race qui offre des qualités gustatives supérieures aux autres.


Problème, la qualité a un prix. Un prix qui explique en partie la baisse de consommation de viande, au même titre que l’impact sur la santé ou encore des préoccupations environnementales.

Pour les éleveurs, tout n’est pas perdu pour autant : menacé de disparition il y a quelques décennies, l’élevage de cochons Cul noir est par exemple en pleine expansion aujourd’hui.
 
Haute-Vienne : face à la consommation de viande qui baisse, les éleveurs misent sur la qualité
Avec : Philippe Deshoulieres, éleveur ; Regis Desbordes, éleveur et président de "87 dans l'assiette" ; Jérôme Chillou, éleveur - France 3 Nouvelle-Aquitaine - Reportage : Pauline Pidoux, Valérie Agut et Antonio Dos Santos

 

Sur le même sujet

Haute-Vienne : face à la consommation de viande qui baisse, les éleveurs misent sur la qualité

Les + Lus