Haute-Vienne : l'Etat devient actionnaire du zoo du Reynou

Fermé en raison de la Covid-19, le parc zoologique du Reynou a décidé d'ouvrir son capital à Bpifrance. La banque publique d'investissement va accompagner l'entreprise dans ses projets de développement.

Le parc zoologique du Reynou en Haute-Vienne ouvre son capital à la Banque Publique d'Investissement
Le parc zoologique du Reynou en Haute-Vienne ouvre son capital à la Banque Publique d'Investissement © FTV - Samuel Chassaigne

Habituellement, dans les allées du parc du Reynou, plus de 90.000 visiteurs viennent observer les animaux chaque année.

Depuis la fermeture du zoo au public, des centaines de milliers d'euros de déficit s'accumulent. La direction a fait appel à la Bpi, la banque publique d'investissement.
"On est dans une période un peu incertaine avec la Covid. Nous sommes fermés et ce n'est pas facile. Auparavant, nous étions sur une bonne dynamique. On a demandé à la Bpi de venir nous accompagner pour les années à venir sur notre investissement. Faire entrer un investisseur supplémentaire dans cette période floue, c'est pouvoir être prêt quand le soleil va revenir." Nicolas Lefrère, PDG  du Parc du Reynou

L'Etat devient actionnaire du parc zoologique du Reynou

L'Etat est devenu actionnaire du parc du Reynou à hauteur de 1,5 million d'euros. Une bouffée d'oxygène pour cette entreprise pas comme les autres qui compte 17 salariés en basse saison.

"L'Etat apporte 1,5 million d'€, ce qui va nous permettre de combler très largement le trou actuel et de nous projeter, fonctionner dans l'avenir. C'est une preuve que notre entreprise était plutôt pérenne avant la crise." Nicolas Lefrère, PDG du Parc du Reynou

Un parc zoologique qui souhaite désormais se moderniser afin d'accueillir dans un futur proche près de 110 000 visiteurs par an. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
zoo animaux nature finances économie coronavirus/covid-19 santé société