Les vols de motocross se multiplient en Haute-Vienne

Publié le
Écrit par Frédéric Cano

C'est un phénomène qui prend de l'ampleur depuis le début de l’année : des motocross sont dérobées puis revendues au marché noir. Deux frères pilotes d’Ambazac viennent de rejoindre la liste des victimes.

"Ils sont venus jusque dans le garage, ils ont fracturé la porte, ils ont cassé la chaîne et ils sont repartis avec les motos." Mathieu Catinaud témoigne devant notre caméra ce jeudi 19 mai, et il ne réalise toujours pas.

"Ils volent une passion"

Son frère et lui, pilotes de motocross, se sont fait voler leurs précieux engins à la fin du mois d'avril. Un véritable coup dur selon Mathieu : "On fait ça depuis tout petit avec mon frère, on fait de la compétition, on fait du mieux qu’on peut, et tout ça s’envole". Pour son frère Thibault, "ils volent du matériel, mais ils volent aussi une passion."

Depuis janvier, une vingtaine de motocross ont été dérobées dans plusieurs communes du nord de la Haute-Vienne et de Creuse. Thibault raconte ce que la police lui a expliqué : "Elles se retrouvent dans les cités, dans les rues, pour faire du rodéo. Des motos de compétition sur la voie publique, c’est très dangereux."

Pas de carte grise

Ces motos coûtent entre 6 et 8 000 euros. Pour Jules Faucher, concessionnaire moto à Limoges, elles sont particulièrement intéressantes pour les voleurs : "La principale raison, c’est l’absence de carte grise. Ces motos sont revendables sans preuve d’achat et sans document administratif."

Souvent, les motocross ne sont pas assurées, et leur vol représente une perte sèche pour les victimes. Jules Faucher regrette : "On était une région plutôt calme jusqu’à présent. Ça nuit à l’image de la moto, ça peut dissuader pas mal de pilotes."