Affaire Martunik Aslanian : difficile d'établir la vérité au 3ème jour d'audience

Un procès fleuve où la vérité semble se diluer au fil des jours. Ce mercredi, experts psychiatres, témoins et parties civiles se sont succédé à la barre de la cour d'Assises de Haute-Vienne.

Les psychiatres ont présenté le profil psychologique des deux accusés.
Les psychiatres ont présenté le profil psychologique des deux accusés. © Joris Lebois
Qui a tiré le coup fatal ? Qui a apporté l'arme ? Quel est le rôle tenu par chacun des deux accusés ? Ces questions ont concentré l'essentiel des débats, parfois houleux, qui se sont tenus au 3ème jour de ce procès. Les témoignages et les réponses apportées par les deux accusés n'ont pas permis d'éclaircir les circonstances du meurtre Martunik Aslanian. 
En fin d'après-midi, Gor Aslanian, le fils de la victime, blessé par un coup de fusil, quelques minutes avant le meurtre de son père en janvier 2012, au Val de l'Aurence à Limoges a témoigné. Il affirme que c'est "Mohamed Afkir qui a tiré sur son père". Gor Aslanian a vu,  dit-il, "son père s'écouler à terre alors que Mohamed AFkir tenait l'arme en main". 

Compte-rendu de cette journée d'audience Cécile Descubes et Margaux Blanloeil : 

durée de la vidéo: 01 min 38
PROCES ASLANIAN 3EME JOUR D'AUDIENCE
Intervenants : Me Olivet, avocat de Mohamed Afkir (1er accusé); Me Michel Martin, avocat de la famille Aslanian, parties civiles; Me Golfier-Rouy, avocate du Sofyan Tahmaoui, 2ème accusé.


Suivez le procès en direct de la salle des assises :
 

Live Blog Affaire Aslanian aux assises de la Haute-Vienne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice faits divers