Cet article date de plus de 4 ans

Amine Tarazi, nommé membre de l’Institut Universitaire de France

Ce professeur d’économie à l'Université de Limoges a été nommé membre senior de l'IUF à compter du 1er octobre 2017. Les enseignants-chercheurs qui y sont nommés pour cinq ans sont distingués pour l’excellence de leur activité scientifique.
Amine Tarazi est directeur du LAPE (Laboratoire d’Analyse et de Prospective Economiques de l’Université de Limoges). C'est également un expert en risques bancaires et financiers reconnu sur le plan international.

Membre du Comité scientifique de l’ACPR (Autorité française de contrôle prudentiel et de résolution), il a coordonné plusieurs projets de recherche européens et internationaux. Il est régulièrement publié dans les revues mondiales de référence : Journal of Financial Economics, Review of Finance, Journal of Banking and Finance, Journal of International Money and Finance, Journal of Economic Behavior and Organization, Journal of Economic Surveys, Journal of Comparative Economics…

Un temps d'enseignement aménagé 

Les membres de l’Institut universitaire de France sont tous enseignants-chercheurs. Comme tous les autres membres de cet IUF, Amine Tarazi va poursuivre son enseignement à l'université de Limoges avec un horaire adapté.

Il bénéficiera également de crédits de recherche spécifiques. C’est donc une nomination de poids et une fierté pour l’Université de Limoges de bénéficier de la présence de cet enseignant-chercheur dont l’excellence rayonne au-delà des frontières nationales.

L'IUF en quelques mots


L'Institut Universitaire de France cherche à favoriser le développement de la recherche de haut niveau dans les universités françaises.  Il doit également renforcer l'interdisciplinarité, contribuer à la féminisation du secteur de la recherche et favoriser une répartition équilibrée de la recherche universitaire dans le pays. 

Il s'agit donc de rendre l’enseignement supérieur attractif aux chercheurs les plus créatifs et de faire face à une concurrence amplifiée par l’internationalisation.

Les membres de l'IUF sont sélectionnés par un jury international comprenant au moins 50% de scientifiques étrangers. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sciences sorties et loisirs université éducation société hommage recherche sécurité finances économie