Attention aux faux quêteurs sur Limoges

Publié le Mis à jour le

La police a interpellé en fin de semaine dernière quatre individus suspectés de se livrer à une « arnaque humanitaire ».

Les faits se sont déroulés jeudi, 10 octobre, en fin d’après-midi, à proximité d’un supermarché de Limoges, où quatre individus effectuaient une collecte de fonds à des fins humanitaires.
Alertée, la police se rendait sur place et procédait au contrôle des personnes.
Au vu des documents présentés, les fonds étaient récoltés pour les associations « LIBRENFANCE » et « LIBREFRANCE » dont le but serait de lutter contre la famine, l’excision et le viol en Afrique.
Vérifications faites, les 4 individus d’origine africaine étaient déjà connus des services de police de plusieurs villes de France pour des faits similaires.
Les documents qu’ils présentaient laissaient à penser aux policiers qu’ils étaient d’origine douteuse ce qui accréditait la thèse de l’escroquerie.
Conduits au commissariat de Police, ils étaient placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête.
Les vérifications des enquêteurs permettaient d’établir que s’’il existait bien une association du nom de « LIBRENFANCE » en revanche « LIBREFRANCE » n’existe pas.
Les coordonnées présentes sur les documents correspondaient à celles d’une société n’ayant aucun lien avec cette entité.
De plus, cette association a déjà été l’objet de nombreuse plaintes pour escroquerie en Belgique, en Suisse et en France.
En tout état de cause ces individus peu scrupuleux exploitent les sentiments humains et généreux des personnes en leur soutirant des dons pour une association plus ou moins fictive, ces dons sont en réalité utilisés à des fins personnelles et ne servent en rien à la cause humanitaire énoncée lors de ces quêtes publiques.
De même par le biais de bons de soutien ils peuvent récupérer des relevés d’identités bancaires. Les RIB peuvent être ensuite utilisés à l’insu des propriétaires des comptes pour régler des achats, notamment sur internet.
En conséquence il est demandé à la population de Limoges d’être prudente en cas de quête sur la voie publique pratiquée par des individus se déclarant membres de soi-disant associations humanitaires.
En cas de doute, n’hésitez pas à aviser immédiatement la Police par le « 17 ».