L'avancée du haut débit et de la fibre dans l'agglomération de Limoges

Depuis 2018, 438 000€ ont été dépensés par l'agglomération de Limoges pour aider les communes périphériques à avoir un meilleur accès à internet. Ce mardi 17 novembre, Limoges Métropole vote une délibération pour finaliser le financement de cette montée en débit numérique.
 
Haut débit et fibre à Aureil, près de Limoges.
Haut débit et fibre à Aureil, près de Limoges. © M.Codet-Boisse/FTV
Le haut débit voire le très haut débit avec la fibre optique gagnent du terrain dans l'agglomération de Limoges mais le chantier est titanesque.

A Aureil, à 13 kilomètres du centre de la cité porcelainière, Mélanie Garreau et sa famille peuvent profiter d'internet depuis un an et demi avec une connection haut débit de 7 mégabits/seconde.
 

On aimerait encore un peu plus mais c'est déjà top !  Avant une page pouvait mettre 5 à 10 minutes pour s'ouvrir.

Mélanie Garreau, habitante d'Aureil.



Depuis 2018, le syndicat mixte Dorsal (Développement de l’Offre Régionale de Services et de l’Aménagement des télécommunications en Limousin) amène un meilleur débit dans une dizaine de communes autour de Limoges.
 
L'avancée du haut débit et de la fibre dans l'agglomération de Limoges


A Aureil, le réseau actuel avec des fils de cuivre (pour l'ADSL) est amélioré pour la montée en débit et certains secteurs de la commune ont obtenu la fibre qui est supérieure à 30 mégabits/seconde. Les différents opérateurs promettent même un débit maximum de 300 Mbit/s !
 

Fibre à domicile


Aureil mais aussi Boisseuil, Bonnac, Le Palais, Saint-Gence ou encore Peyrilhac, une dizaine de communes de l'agglomération ont désormais un débit supérieur à 5 mégabits par seconde. Avec les périodes de  confinement et le télétravail, les besoins internet se font ressentir de plus en plus à la ville comme à la campagne et l'aménageur public du numérique DORSAL continue de fournir le haut débit à tous en Limousin. Cela représente des investissements de 25 millions d’euros, financés par l’État, l’Union européenne, la Région Nouvelle-Aquitaine, les Départements de Corrèze, Creuse, Haute-Vienne et les intercommunalités.

"Cela permet d'avoir accès au triple play, le téléphone, internet et la télé par internet mais ce n'est pas encore la fibre qui sera là quand le FTTH sera terminé" indique Audrey Husson, Directrice des Ressources Techniques de Limoges Métropole. FTTH pour Fiber To The Home, la fibre à domicile pour tout le monde dans l'agglomération de Limoges est prévue pour fin 2022 excepté Couzeix et Chaptelat en 2023.

En Limousin, l'accès à la fibre ou très haut-débit se fait différemment en fonction du lieu de résidence.
Dans les grandes villes, ce sont les opérateurs privés qui sont en charge du déploiement : Orange pour Limoges, Brive et Guéret, SFR pour Tulle. Dans les zones moins densément peuplées, c'est le réseau Dorsal qui est en charge de l'aménagement (sauf dans certaines zones de Haute-Vienne).

Pour le Limousin, on parle d'investissements de 380 millions d’euros environ cofinancés par l’Europe, l’Etat, la Région, les Départements de la Creuse, de la Corrèze et de la Haute-Vienne, ainsi que des collectivités locales concernées par les travaux. Les intercoms et les départements paient un prix moyen à la ligne compris entre 250 et 315 euros. Le reste est financé par la Région Nouvelle-Aquitaine, l’État et l’Union Européenne.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
internet économie politique