Les bains de forêt c'est bon pour la santé !

Pendant ces vacances de la Toussaint, focus sur la médecine, les traditions populaires en Limousin. Cécile Touze, une Limougeaude, s'adonne au "Shinrin Yoku" depuis quelques années. Des "Bains de forêt" pratiqués depuis longtemps au Japon, dont les bienfaits sont scientifiquement prouvés.

Pour pratiquer le Shinrin Yoku, il suffit d'avoir une forêt à proximité
Pour pratiquer le Shinrin Yoku, il suffit d'avoir une forêt à proximité © Martial Codet-Boisse

J'arrive là angoissée, stressée, à ruminer des choses, à être en colère et au bout d'une à deux heures, l'apaisement arrive. Cécile Touze, passionnée de Shinrin Yoku

 Les bains de forêt sont bons pour la santé
Les bains de forêt sont bons pour la santé © Martial Codet-Boisse
Pendant 20 ans, Cécile Touze a été infirmière psychiatrique à Limoges. 20 années d'écoute, d'aide aux patients puis une grande fatigue, un burn-out. La forêt sera son refuge, un besoin irrépressible de cheminer sous les arbres pendant des heures. "Il pouvait ne pas faire beau, pleuvoir tous les jours, je devais prendre mes baskets pour aller dans la forêt. Cela s'imposait à moi, c'était une nécessité, un besoin, symboliquement cela m'a sauvé la vie", explique Cécile Touze.
Le shinrin Yoku ou "bains de forêt", étudié depuis les années 80 au Japon
Le shinrin Yoku ou "bains de forêt", étudié depuis les années 80 au Japon © Martial Codet-Boisse
Le bain de forêt ou Shinrin Yoku, pratique commune depuis les années 80 au Japon. Des bienfaits scientifiquement prouvés par le professeur Yoshifumi Miyazaki, chercheur à l'université de Chiba, qui depuis 25 ans travaille sur le sujet. Il a notamment mesuré une activité cérébrale en baisse sur des personnes après un "bain de forêt". Une diminution cérébrale ayant lieu également, rien qu'en diffusant des images d'arbres aux cobayes.
 

Pour être efficace, un bain de forêt doit durer près de 2 heures


A Limoges, Cécile Touze a crée un espace Shinrin Yoku pour retrouver ces sensations de bien-être, lieu de repos ou le silence s'impose pour se ressourcer, le temps d'une sieste...
 
Métiers de l'étrange en Limousin : la sylvothérapie

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société sorties et loisirs insolite