Des frelons font 42 morts en Chine et d'autres mobilisent la recherche en Limousin

Publié le Mis à jour le

Les frelons qui ont fait 42 morts et des centaines de blessés en Chine depuis juillet ne sont pas de la même espèce que leurs cousins "asiatiques" qui se propagent également en France mais les chercheurs de l'Université de Limoges mettent au point un système révolutionnaire d'éradication

C'est dans le nord-ouest de la Chine que les frelons tueurs ont fait quelques 1640 victimes au total, dont 206 sont actuellement hospitalisées, selon la Commission Nationale de la Santé de ce pays. le phénomène est dû aux températures anormalement élevées enregistrées depuis le début de l'été dans la région. Voir un article publié aujourd'hui par "Le Parisien" qui décrit ce phénomène.

A Limoges, plusieurs équipes de recherche travaillent actuellement à la mise au point d'une méthode capable de désintégrer les nids de frelons en quelques secondes.  Le conseil régional du Limousin vient d'accorder, lors de sa dernière commission permanente, le 30 septembre deux subventions à l’entreprise INOVEOS de Brive et à l’Agence de valorisation de la recherche universitaire du Limousin pour le compte du laboratoire XLIM (département « Ondes et systèmes associés » de l’Université de Limoges) au titre du projet de suivi du frelon asiatique destiné à développer un dispositif de destruction ; technologie par radio-fréquence capable de suivre en temps réel un émetteur miniature localisé sur une cible mobile. 

Regardez notre reportage :