• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Des militants de la protection animale ont manifesté devant le cirque Pinder à Limoges

Des militants des associations Clama, Causa et Instinct ont manifesté devant le cirque Pinder mardi 23 septembre 2014 à Limoges / © Guillaume Fautrat
Des militants des associations Clama, Causa et Instinct ont manifesté devant le cirque Pinder mardi 23 septembre 2014 à Limoges / © Guillaume Fautrat

Une vingtaine de personnes ont participé à cette action ver 19h pour encourager les maires à n'accepter sur leurs communes que des cirques sans animaux

Par Christian Bélingard

Les associations "Clama", "Causa" et "Instinct" estiment que "la captivité des animaux sauvages dans les cirques est en totale contradiction avec les besoins des diverses espèces en raison du caractère itinérant de ces structures."

Elles estiment encore que des représentations avec des animaux peuvent être dangereuses pour le public. Elles rappellent que de nouvelles normes sur la détention des animaux sauvages sont entrées en application depuis mars 2014. Selon ces associations, tous le cirques se produisant en France se trouveraient dans l'illégalité par rapport à l'arrêté du 18 mars 2011.

Dans leurs revendications, les associations indiquent qu'un certain nombre de pays1 interdisent désormais totalement ou partiellement la détention d'animaux dans les cirques. Elles se réfèrent aussi à une décision du maire de Jarnages dans la Creuse qui avait interdit le 24 juillet 2013 les cirques avec animaux sauvages sur sa commune.

1- Bolivie, Paraguay, Pérou, Allemagne, Grèce, Autriche, Danemark, Hongrie, Suède et, récemment, Belgique.



A lire aussi

Sur le même sujet

Une entreprise de bois-charpente peine à trouver 10 employés

Les + Lus