Edouard Philippe attendu par des gilets jaunes et des avocats devant la mairie de Limoges

Le premier ministre est arrivé à Limoges. Il doit rencontrer le maire et une délégation de gilets jaunes dans l’après-midi. Une manifestation d'avocats rejoints par des gilets jaunes ont bloqué la circulation devant la mairie.
 
Les gilets jaunes ne sont pas les seuls à être mécontents. Peut-être le premier ministre a-t-il aperçu les avocats qui ont déclenché un opération surprise pour protester contre la réforme de la justice.
 

Ils ont déversé un camion de vaisselle cassée en plein milieu du carrefour des boulevards Louis-Blanc et Gambetta. Ils sont une cinquantaine à s’être mobilisés,  de Limoges, mais certains ont aussi fait le déplacement depuis Tulle et Brive pour se faire entendre.

Au groupe d'avocats se sont joint des gilets jaunes, venus également attendre l'arrivée du 1er ministre. Le groupe a un temps fortement perturbé la circulation avant que les gendarmes mobiles ne les dispersent
 
Après avoir repoussé les gilets jaunes venus apostropher Edouard Philippe, les forces de l'ordre ont placé tout le monde derrière des barrières. La circulation est coupée autour de la mairie de Limoges. 
 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société social économie politique gilets jaunes