Une fontaine à gel hydroalcoolique géante créée à Limoges pour lutter contre la Covid-19

Mal en point après le confinement, la société basée à Limoges "Gloo Concept" a rebondi avec la création d'une fontaine à gel hydroalcoolique géante. La machine a déjà séduit le CSP Limoges et les commandes pourraient se multiplier.
La fontaine "Gloo Care" a été créée avec des partenaires basés à Limoges, Feytiat ou encore Solignac.
La fontaine "Gloo Care" a été créée avec des partenaires basés à Limoges, Feytiat ou encore Solignac. © Jean-Marie Arnal/France3 Limousin
Des mois difficiles, sans appels de clients, sans commandes... La société Gloo Concept, spécialisée dans les fontaines et les brumisateurs lors de grands événements, a vu son chiffre d'affaires chuté logiquement en mars dernier, à l'annonce du confinement. Mais, elle a su rebondir et vient de créer une première fontaine à gel hydroalcoolique géante : la "Gloo Care".

Une structure en aluminium dotée de trois électro-vannes peut distribuer jusqu'à 15 000 doses de gel hydroalcoolique par micro-impulsion. Le tout sans recharger les stocks de produits. A l'intérieur de la structure, se cachent trois bidons de plus de 20 litres chacun.

Le CSP déjà séduit

"Il y avait des grosses contraintes car le gel hydroalcoolique est un produit inflammable. Il y a des normes de sécurité à respecter. On a voulu créer la machine ici à Limoges, nous avons donc pu sortir ce premier modèle en quatre mois", se réjouit Philippe Buffière, concepteur de la "Gloo-Care".
 

Il n'est pas le seul à s'enthousiasmer. L'innovation a déjà séduit des acteurs locaux. A commencer par leur premier client : le club de basket limougeaud du CSP. "Le protocole sanitaire nous oblige à fournir du gel. L'objectif serait d'avoir une deuxième machine. Mais cela dépend aussi des entrées réalisées à Beaublanc", explique Guillaume Lanave, directeur commercial du club.
  

Un marché en plein boom

Cette première machine ouvre la société limougeaude, et ses 8 salariés, sur tout un marché : "Les aéroports, les établissements scolaires, les chaînes hôtelières... Nous avons déjà un marché avec Vinci sur des brumisateurs géants. Mais nous allons leur proposer également cette fontaine", fait remarquer la responsable développement commercial Gloo Concept, Sylvie Demarty.

L'entreprise limougeaude pourrait produire 50 unités par mois à partir de ce prototype. Que ce soit à Limoges, en région parisienne ou à Lyon, d'autres entreprises se sont réorientées vers la production de distributeurs de gel hydroalcoolique. Certains fonctionnent également par micro-impulsion. D'autres sont munis d'une pédale pour appuyer sur la bouteille de gel. Mais tous rencontrent un fort succès. Une usine de Lyon fabrique 300 machines par semaine et les envoie dans le monde entier, que ce soit à Lyon, Marseille, Paris ou encore Mexico (Mexique) ou Rabat (Maroc).
 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société innovation économie