• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Francophonies en Limousin : le chant des marins à découvrir dans la Maison vague

© Christophe Péan
© Christophe Péan

Ce spectacle de la compagnie belge Le Corridor nous propose de prendre le large en Glasgolie. À découvrir du jeudi 22 au samedi 24 septembre à Limoges.

Par Alexandra Filliot

C'est un spectacle pluridisciplinaire de Patrick Corillon et Dominique Roodhooft, une pure fiction qui touche à la communauté des marins : comme une visite guidée dans cet univers. La Maison vague propose de la musique, des vidéos, des chants avec Dominique Roodhooft et des dessins animés.

Un mélange pour mieux évoquer toute la diversité du métier : les conditions sociales, la pénibilité mais aussi l'univers poétique de ce monde de la mer. L'occasion aussi d'évoquer d'autres "petits métiers" commes les ramoneurs... 

En référence au Glasgolia Inn, une taverne de Glasgow où se retrouvaient les marins avant un long voyage en mer, Patrick Corillon a inventé la Glasgolie pour définir le sentiment d’abandon des jeunes marins, des petits ramoneurs, des petits métiers, des clochards.

Ce sentiment, à la croisée de la nostalgie et de la mélancolie, ce mal du pays et ce besoin d’évasion qu’évoquent si souvent les chants de marins. Le sentiment de la Glasgolie a son musée à Glasgow : la Shanty house (ou Maison vague). C’est ce musée que Patrick Corillon nous invite à visiter. 

Tant que dans le coeur des hommes, il restera une part de glasgolie, tant que dans les bouteilles de rhum, il restera un fond de glasgolie, alors les chansons de bord continueront de nous faire tourner en rond ».

Pour en savoir plus, cet entretien de Patrick Corillon réalisé par Marie-Agnès Sevestre, directrice des Francophonies en Limousin : 
Entretien avec Patrick Corillon pour "La Maison Vague"

Le spectacle "La Maison vague" sera joué à Limoges ce jeudi 22 septembre à 18h30 mais également le vendredi 23 septembre à 10h et 14h30 et le samedi 24 septembre à 14h30 et 18h30 au centre culturel Jean Gagnant.

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

toute l'actu musique

Jimmy, pas encore 18 ans, Gilet Jaune par désespoir, pour que les choses changent

Les + Lus