Grève des enseignants : à Limoges, près de 150 enseignants et personnels d'éducation mobilisés devant le rectorat

Ce jeudi 23 septembre, à Limoges, près de 150 enseignants et personnels de l’éducation se sont rassemblés devant le rectorat, répondant à l’appel de plusieurs organisations syndicales. Une journée de mobilisation nationale pour une augmentation des salaires, et contre les suppressions de postes.

Perturbations dans l’éducation ce jeudi 23 septembre. Enseignants et personnels de l’éducation sont en grève à l’appel national de la FSU et de plusieurs organisations syndicales. À Limoges en Haute-Vienne, 150 personnes se sont réunies à 10H30 devant le rectorat. En Corrèze, à Tulle, le rassemblement a débuté à 11 H devant la Cité administrative.

Un plan d’urgence pour l’école

L’intersyndicale FSU, FO, SUD et CGT réclame un plan d’urgence pour l’école. Les enseignants et personnels d’éducation dénoncent un manque d’anticipation dans cette rentrée et considèrent la réussite des élèves menacée.

"Je suis là aujourd’hui parce qu’on en a ras-le-bol des mensonges de Blanquer et de Macron sur l’école. Les conditions de travail pour les personnels sont sans arrêt dégradés, on a une école qui fabrique du tri social et de l’échec scolaire", fustige un enseignant au lycée Suzanne Valadon de Limoges.

Ils revendiquent alors une hausse des salaires et plus de moyens, les enseignants français étant parmi les plus mal payés de l’UE.

Un service minimum d'accueil à Limoges

Un service minimum d’accueil a été mis en place par la ville de Limoges, ce jeudi 23 septembre au centre de loisirs de Beaublanc, 103, avenue Montjovis. Les enfants seront accueillis de 7 h 30 à 11 h 30 et de 13 h 45 à 18 h 15. La restauration des enfants inscrits sera également assurée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social