Guérin / Djebbari : le tweetclash sur le désenclavement

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hélène Abalo .

C'est la rentrée politique et avec elle le retour des "petites phrases". Mardi 29 août 2017, deux élus limousins ont livré bataille sur Twitter. D'un côté Guillaume Guérin (LR) et de Jean-Baptiste Djebbari (LREM). Une passe d'armes sur le désenclavement des territoires. 

Il n'y va pas avec le dos de la cuillère. Le 29 août 2017 à 16h20, Guillaume Gérin est sorti de son silence pour s'en prendre… à Jean-Baptiste Djebbari. Dans un communiqué de presse incendiaire, le président départemental des Républicains reproche au député LREM de la 2ème circonscription de Haute-Vienne de ne pas défendre suffisamment les territoires et notamment le Limousin avec en filigrane, la sulfureuse LGV Limoges-Poitiers... 



L'attaque

La réponse

Moins de deux heures plus tard, Jean-Baptiste Djebarri réplique en affirmant avoir ouvert une discussion avec les élus sur un plan de désenclavement air-fer-route. 

 

Un rendez-vous ?

Les deux hommes se rencontreront-ils ? Au-delà de la passe d'armes, semblable à une mauvaise partie de ping-pong, Twitter reste, avec ses 140 caractères, un peu juste peut-être pour engager un vrai débat sur une question aussi épineuse que l'aménagement du territoire.

 

Le plus simple serait peut-être que les protagonistes puissent effectivement en discuter, de vive voix.

Ils auront sans doute davantage de chose à se dire.



Alors que la ministre des transports a définitivement enterré (si quelques personnes en doutaient encore), la LGV Limoges-Poitiers, Élisabeth Borne a précisé également que ce projet a monopolisé les débats et empêché d'étudier d'autres solutions. Une prise de position qui ne soit évidemment pas être du goût de Guillaume Guérin, amer après l'abandon du dossier.

 





Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité