Hausse du coût de la vie étudiante, Limoges reste la ville la moins chère

Publié le Mis à jour le
Écrit par TM avec CG et AFP.
793 euros, c'est le budget moyen mensuel pour un étudiant à Limoges cette année.
793 euros, c'est le budget moyen mensuel pour un étudiant à Limoges cette année. © A.Abalo/FTV.

Le syndicat Unef dénonce la hausse du coût de la vie étudiante ces dernières années et indique que Limoges est la ville la moins chère de France, grâce des loyers bien moins élevés qu'ailleurs mais qui augmentent légèrement.

793 euros, c'est le budget moyen mensuel pour un étudiant à Limoges cette année, contre 1276 euros à Paris, soit un écart de 483 euros entre les deux villes. 1010 euros pour Bordeaux. C'est ce qui ressort du classement annuel des villes selon le coût de la vie étudiante établi par le syndicat Unef.

La cité porcelainière apparait ainsi en dernière position des 47 villes passées à la loupe. Limoges est la commune la moins élevée pour les transports (90 euros par an) mais Le Mans est la ville la moins chère pour les loyers, 353 euros en moyenne.

Dans une quinzaine de jours, Marie, originaire de Gironde fera sa rentrée étudiante à Limoges. La jeune femme vient de trouver un studio de 15 mètres carré, meublé, pour un loyer de 320 euros. Avec les aides de l'Etat, il restera à sa charge environ 20 euros. "Bordeaux, c'est dix fois trop cher. Donc, Limoges c'est raisonnable" dit-elle. 

Le syndicat observe une hausse générale du coût de la vie, + 2,16 % à Limoges et des loyers comme le confirme Mélanie Galloux, agent immobilier.

C'est une hausse générale depuis la sortie du premier confinement. On a beaucoup de propriétaires qui entretiennent, le marché de Limoges se dynamise et les loyers ont augmenté.

Mélanie Galloux, agent immobilier.

L'agence a trouvé des locataires pour la quasi totalité des deux cents logements étudiants dont elle a la charge depuis début juin. 

Les services du Crous à l'université logent environ 10 % des étudiants en Limousin avec des loyers allant de 230 à 360 euros. D'après eux, il reste une dizaine de logements disponibles.

40 euros en moins 

Selon L'Unef, le budget des étudiants a été durement touché par les réformes du gouvernement d'Emmanuel Macron. Le syndicat estime à près de 40 euros "l'argent que les étudiants ont perdu chaque année en aides directes depuis 2017", alors que le coût de la vie étudiante a augmenté de plus de 10% sur la même période. En cause, "près de 41,2 millions d'euros de coupures budgétaires" dans les aides directes aux étudiants entre 2017 et 2019, selon un calcul de l'Unef.

A titre de comparaison, le rapport cite l'impact des deux mandats présidentiels précédents sur le budget des étudiants : + 45 euros par étudiant et par an pour celui de Nicolas Sarkozy et + 92 euros par an pour celui de François Hollande. 

De son côté, la Fédération des associations générales étudiantes (FAGE) vient d'indiquer dans son baromètre annuel que le coût de la rentrée a augmenté en 2021 pour chaque étudiant de 1,32%, à 2392 euros en moyenne.

Face à ces chiffres, le ministère de l'Enseignement soulignait lundi 16 août "son engagement fort en faveur de la vie étudiante" sous la forme de "3,3 milliards d'euros pour les aides sociales". Entre autres mesures adoptées pour cette rentrée, il rappelle le gel des frais d'inscription ou l'augmentation de 1% des bourses.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.