L'histoire du tramway au trolley d'aujourd'hui à Limoges

Histoire du tramway au trolley
L'évolution des transports en commun à Limoges

Avant de devenir le réseau STCL, Société de Transport en Commun de Limoges, les transports en commun de la capitale de la Haute-Vienne ont traversé plus d'un siècle d'histoire. Le premier tramway de 1897 s'est métamorphosé en trolley toujours en service. 

Par Angélique Martinez

En février 1897, la municipalité de Limoges confie à la Compagnie des Tramways Electriques de Limoges la desserte de la ville. La toute première ligne relie le Faubourg du Pont Neuf à la place Carnot. Un an après, en 1898, la CTEL transport 4 millions d'usagers. Les Limougeauds sont ravis de ce mode de transport.

Au début du 20ème siècle, aux alentours de 1903, le réseau comporte désormais 6 lignes qui parcourent un peu plus de 17 kilomètres mais  ne dépassant pas les 20 km/heure. En 1927, les tramways ont 30 ans, ils doivent subir une révision de fond. Les voies sont également remise en état. Dans les années 30, les travaux s'achèvent mais les Limougeauds commencent à trouver les tramways beaucoup trop inconfortables. 

En octobre 1938, le maire de Limoges, Léon Betoulle est convaincu que le trolley bus est la meilleure solution pour les transports en commun de sa ville. Le maire choisit de signer un nouveau contrat avec la compagnie qui prévoit que le réseau urbain exploitera des trolleybus à Limoges. 

le 15 septembre 1939, un arrêté ministériel donne le feu vert à la création de 8 lignes de trolleysbus. La seconde guerre mondiale va un peu retarder les travaux mais le 14 juillet 1943, la première ligne de trolleybus entre la place Carnot et l'avenue Baudin est inaugurée avec succès. Le tramway est donc supplanté par le trolleybus. La disparition du tramway se fera petit à petit jusqu'au 2 mars 1951. 

Le 17 décembre 1954, la Compagnie des Tramways Electrique de Limoges devient la Compagnie des Trolleybus de Limoges, CTL.
Avec l'apparition de nouveaux quartiers périphériques de Limoges dans les années 70; le réseau s'étend encore grâce aux autobus. 

En 1991, de nouveaux véhicules de nouvelle génération apparaissent. Des bus R312 de couleur bleu et jaune. 



Sur le même sujet

Safran dédommage Dassault pour moteur défectueux avec un chèque de 280 millions de dollars

Les + Lus