C'est une interpellation musclée à laquelle les policiers de la Brigade anti criminalité de Limoges ont du procéder le 6 juillet 2018. Vers 17h30, une équipe de quatre policiers s'est rendue dans un appartement de la rue Jules Ferry pour intervenir sur une dispute entre un homme et une femme âgés d'une vingtaine d'années.

A leur arrivée, les forces de l'ordre constate que la jeune femme présente des blessures au niveau du cou, du bras et de la bouche. Retrouvée en pleurs dans l'appartement, elle est conduite dans une autre pièce et confirme aux policiers qu'elle a été victime de violences par l'homme qui s'avère être son compagnon. 
 

Un comportement extrêmement violent


Dans le même temps, l'individu âgé de 22 ans est alcoolisé et semble être très virulent. Il commence à invectiver les trois agents restés avec lui. Des griffures sont visibles sur son cou. A la suite des déclarations de la jeune femme, les fonctionnaires décident d'arrêter l'auteur présumé des violences.

L'interpellation ne se passe pas comme prévu. Le jeune homme tente de porter des coups aux policiers. Des renforts sont alors demandés. Le mis en cause profère de nombreuses insultes et finit par mordre l'un des agents. Deux autres policiers seront blessés aux poignets et aux avants-bras.
 

Jugement prévu le 18 septembre 2018


Il est finalement maîtrisé avec des menottes et transporté au commissariat en vue d'une garde à vue différée en raison de son ébriété avancée
La jeune femme décide elle de porter plainte pour violences conjugales. 

L'auteur des violences a été déféré devant le parquet et présenté aux juges des libertés et de la détention. Son procès aura le lieu le 18 septembre 2018. En attendant, le jeune homme originaire de Mayotte a été placé sous contrôle judiciaire.