• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La lavandière et le Tommy : une exposition sur la présence britannique à Limoges pendant la Première Guerre mondiale

"La lavandière et le Tommy", jusqu'au 15 février 2019 au musée de la Résistance de Limoges / © France 3 Limousin
"La lavandière et le Tommy", jusqu'au 15 février 2019 au musée de la Résistance de Limoges / © France 3 Limousin

La lavandière et le Tommy, c'est le nom de cette exposition, qui éclaire à hauteur d'homme, les relations franco-britanniques en 14.18 mais aussi après-guerre. Elle est présentée jusqu'au 15 février 2019, au musée de la Résistance de Limoges.

Par Hélène Abalo

Dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale, le musée de la Résistance de Limoges propose une exposition sur la présence britannique dans la ville à partir de la fin de 1914. 
 
"La lavandière et le Tommy", une exposition sur la Première Guerre mondiale à Limoges
"La lavandière et le Tommy" est une exposition proposée à l'occasion des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale au musée de la Résistance de Limoges. A travers des objets du quotidien, elle retrace une page méconnue de l'Histoire liée à la présence des troupes britanniques à Limoges. Elle est présentée jusqu'au 15 février 2019 Intervenants : Lawrrence Brown, collectionneur Muriel Champeymont, responsable service pédagogique du musée de la Résistance reportage : Marine Guigné montage : Chatal DDSC


Un peu d'Histoire...

Débarqués de Marseille, en november 1914, des troupes anglaises et des Indes britanniques, font halte dans la ville. Limoges compte alors une quarantaine d'hôpitaux militaires, dont deux sont financés par la Croix rouge anglaise.  L'un d'eux occupe les locaux de l'École nationale des arts décoratifs. A découvrir aussi, le destin de Juliet Mansel, cette infirmière volontaire...

La présence des troupes anglaises à Limoges est ainsi racontée au travers d'objets du quotidien, celui des Tommies, les soldats anglais, engagés sur le front en 1914. Lawrence Brown, enseignant au lycée Valadon de Limoges, en possède près de 4000, dont certaines pièces parmi les plus inattendues présentés dans le cadre de cette exposition comme ce "biscuit de tranchée" envoyé par un soldat à sa famille. Une page d'Histoire méconnue qui se lit ici, comme une biographie.



 

Sur le même sujet

Manifestation anti Monsanto Bayer

Les + Lus