Limoges : sur un arbre perché...

© Olivier Faissolle - France 3 Limousin
© Olivier Faissolle - France 3 Limousin

Un homme est resté pendant de longues heures retranché dans un arbre devant la mairie de Limoges. Des déboires judiciaires pourraient expliquer son geste. Ce matin encore, il refusait de descendre malgré les efforts des pompiers. Peu après 11h, il a accepté de regagner la terre ferme.  

Par H.A avec Olivier Faissolle

Limoges : un homme retranché dans un arbe
L'individu est resté perché dans un séquoia devant la mairie de Limoges entre le 14 février 22h et le 15 février 11h30. Heureusement, tout est bien qui finit bien.  - Reportage : Olivier Faissolle & Robin Droulez & Philippe Ruisseaux


Un homme d'une quarantaine d'années est resté perché toute une nuit dans un sequoia devant la place de la mairie de Limoges.
Sur place à 22h mercredi 14 février 2018, les pompiers ont levé le dispositif vers 2h avant de revenir sur place ce matin, jeudi 15 février.. 

La police municipale et la police nationale avaient mis en place un périmètre de sécurité.

L'homme aurait eu récemment des déboires judiciaires, ce qui pourrait expliquer son geste. Dans un premier temps, il a déclaré aux soldats du feu qu'il était là pour "faire chier le monde". Un peu plus tard il précisait "le tribunal sait pourquoi je suis en haut d'un arbre".

Avec la grande échelle, à bord d'une nacelle, les pompiers ont essayé de le convaincre de descendre mais à chaque fois l'homme les a menacés de les attaquer ou de sauter.  L'individu avait des vivres mais il n'était pas attaché. 

© Olivier Faissolle - France 3 Limousin
© Olivier Faissolle - France 3 Limousin

Vers 10h, une psychiatre de l'hôpital Esquirol a été envoyée sur place. Harnachée par les pompiers, elle a pris place dans la nacelle pour tenter d'en savoir plus sur son profil psychologique et aller parlementer avec l'individu. Une audience au tribunal en début de semaine se serait mal passée. L'homme a expliqué qu'il se sentait incompris. "Il a besoin de soin" a confirmé la psychiatre. 

Peu après 11h, l'individu a consenti à regagner la terre ferme. 


 

© France 3 Limousin
© France 3 Limousin

Sur le même sujet

Haute-Vienne : les arboriculteurs cherchent des saisonniers pour la récolte des pommes

Les + Lus