Limoges : davantage de repas végétariens dans les cantines des écoles

Publié le Mis à jour le
Écrit par France Lemaire

Depuis 2016, les cantines des écoles primaires et maternelles de Limoges ont adopté un repas végétarien par semaine. A la rentrée, l'offre pourrait s'étendre à un deuxième repas, tous les quinze jours.

Entre 5000 et 5200 enfants de maternelle et de primaire mangent à la cantine chaque jour. Et le lundi, le repas est végétarien.

La mairie réfléchit à intégrer un deuxième jour sans viande et sans poisson, en septembre 2022, avec deux tests en juin. 

Le jeudi 16 juin, il y aura donc au menu des lasagnes végétariennes, et deux semaines plus tard, des tomates avec une farce aux lentilles et au riz. 

Depuis 2016

Les repas végétariens dans les cantines de Limoges ont été lancés en 2016. Avec un accueil mitigé.

"Au début, c'était tous les quinze jours, précise Vincent Jalby, le 1er adjoint de Limoges, et c'était un peu compliqué, les familles n'étaient pas préparées. Mais aujourd'hui, ce repas, tous les lundis est très apprécié, il y a peu de gaspillage."

Entretemps, les habitudes des uns et des autres ont changé. Et les cuisiniers ont suivi des formations et ont adapté leurs repas végétariens aux attentes des enfants "au début nos repas n'étaient pas optimisés en terme de goût, se souvient Vincent Jalby, et nous avions privilégié les produits trop manufacturés."

Changer les habitudes

Avec les repas végétariens, la mairie de Limoges affiche ses ambitions "notre but est éducatif, indique Vincent Jalby, nous voulons que les enfants apprennent à manger des fruits et des légumes, et que ça devienne leur choix quand ils seront dans un self au collège."

A la rentrée de septembre, l'offre végétarienne devrait ainsi s'étoffer, et passer d'un jour par semaine, à un repas le lundi, et un autre un jeudi sur deux. 

Que dit la loi ?

 A partir du 1er novembre 2019, les cantines scolaires ont mené une expérimentation, imposée par la loi ÉGalim d'un menu végétarien hebdomadaire.

Le conseil national de la restauration scolaire a alors établi des guides pour aider les cuisiniers et les diététiciens à établir des menus végétariens équilibrés et variés. 

Cette expérimentation a fait l'objet d'une évaluation par la mission d'inspection du ministère de l'Agriculture. "Cette évaluation démontre qu'une telle option est possible et n'entraîne pas plus de gaspillage, pas de coûts supplémentaires particuliers, et surtout que les menus végétariens n'amoindrissent pas la qualité (…) des repas de nos enfants", avait alors constaté Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique. 

En avril 2021, dans le cadre des discussions sur la loi Climat, la députée LREM Célia de Lavergne avait relevé devant l'assemblée nationale que le Conseil national de la restauration collective a testé plusieurs recettes végétariennes, dont sept  "vraiment appréciées des enfants, comme les lasagnes végétariennes, le couscous végétarien ou le chili sin carne."

La Loi Climat d'août 2021 impose aux cantines scolaires un menu végétarien au moins une fois par semaine.

Par ailleurs, les cantines de l’État (administrations…) et des universités qui proposent déjà plusieurs menus sont tenues de proposer une option végétarienne.