A Limoges, les enseignants n'ont pas confiance dans le projet pour l'école de leur ministre

A Limoges, les enseignants ont manifesté devant le Rectorat ce jeudi 4 avril, contre la loi Blanquer et le projet d'"école de la confiance". / © F3 - Romain Burot
A Limoges, les enseignants ont manifesté devant le Rectorat ce jeudi 4 avril, contre la loi Blanquer et le projet d'"école de la confiance". / © F3 - Romain Burot

Plusieurs centaines d'enseignants sont mobilisés à Limoges ce jeudi 4 avril, dans le cadre d'une nouvelle journée d'action contre le projet d'"école de la confiance" du ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer.

Par Gwenola Beriou

Après la manifestation de ce samedi 30 mars qui avait rassemblé dans les rues de Limoges environ 400 personnes (200 enseignants et 200 parents d'élèves), les enseignants - notamment du premier degré - sont à nouveau mobilisés ce jeudi 4 avril.
Selon le Rectorat, le taux de grévistes est de 10,2% dans le premier degré, de 2,2% dans les collèges et 1,4% dans les lycées.
Vingt écoles au total sont fermées en Haute-Vienne, pour cause de grève.

Environ 200 personnes ont manifesté en fin de matinée devant le Rectorat de Limoges, à l’appel du SNUIPP-FSU rejoint par la CGT et FO.
En ligne de mire : le projet de loi Blanquer sur "l'école de la confiance", que beaucoup ont rebaptisé "école de la défiance".
Les manifestants réclament notamment le retrait de l'article prévoyant la création d'établissements publics des savoirs fondamentaux, qui impliquerait le rapprochement de certains collèges et écoles de secteur et la suppression des directeurs d'école.
La création de jardins d'école privés dans le cadre de l'abaissement de l'âge de la scolarité obligatoire (de 6 ans aujourd'hui à 3 ans) est aussi au coeur des inquiétudes. Ces nouvelles structures privées pourraient - selon les manifestants - faire peser une menace sur certaines école maternelles du secteur public.

Une nouvelle journée de mobilisation est prévue le 9 mai prochain.
 
Journée de grève dans l'Education nationale
A Limoges, environ 200 enseignants ont manifesté contre le projet de loi Blanquer. Reportage de Romain Burot, Jean-Marie Arnal, Jean-François Andrieux et Chantal Cogne

 

Sur le même sujet

On est toujours sans nouvelles de Mickaël

Les + Lus