Limoges : il volait du carburant directement depuis les réservoirs des camions

La police de Limoges a interpellé sur le fait un homme en train de siphonner du carburant depuis les réservoirs des camions d’une société de transport. Celle-ci, victime de vols à plusieurs reprises, a porté plainte.
 
Avec la hausse du prix du carburant, les vols augmentent eux aussi. Photo d'illustration
Avec la hausse du prix du carburant, les vols augmentent eux aussi. Photo d'illustration © RICHARD MOUILLAUD / PHOTOPQR/LE PROGRES
Il a été pris la main dans le réservoir : à Limoges, dans la nuit de mercredi 7 au jeudi 8 août, un homme a été interpellé en flagrant délit, alors qu’il siphonnait le carburant d’un camion.

Les jours précédents, plusieurs vols de carburant avaient été constatés dans les zones industrielles et d’activité de Limoges et les communes voisines. Une société de transport et logistique en particulier, sur la commune du Palais-sur-Vienne, avait porté plainte fin juillet après avoir été victime de ce type de méfaits à plusieurs reprises.

Alertée, la police a porté une attention particulière à cette société, notamment de nuit. C’est ainsi qu’en passant discrètement devant le site, les fonctionnaires de la Brigade anti-criminalité ont pu constater vers 1h du matin le 8 août la présence d’un individu au niveau du parc de poids lourds. L’homme était en train de remplir des bidons de 50 litres, en puisant directement dans les réservoirs des camions.
 

Tentatives de fuite


Le véhicule de la police s’est placé devant le portail de la société pour barrer la route au suspect, mais celui-ci n’a pas hésité à percuter la voiture des forces de l’ordre pour prendre la fuite. Une fuite ratée, puisque des policiers de la brigade canine en renfort ont pu le stopper en plaçant une barre d’interception sur son chemin, qui a obligé le fuyard à abandonner son véhicule dans le fossé. L’homme a alors voulu s’enfuir à pied, mais sans succès. Il a été placé en garde à vue puis en détention provisoire jusqu’à sa comparution devant un juge, lundi 12 août.

Après vérifications, il est par ailleurs apparu que l’homme roulait en défaut de permis de conduire. En plus de la plainte pour vol, il est visé par une plainte déposée par la police pour dégradations de véhicules et violences aggravées.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police faits divers hydrocarbure prix du carburant