Limoges : trois jours pour promouvoir la race Limousine

Un événement organisé par Francis Plainemaison, entreprise historique à Limoges appartenant au secteur de l’agroalimentaire et filiale de Beauvallet depuis 1995. / © Charles Lemercier
Un événement organisé par Francis Plainemaison, entreprise historique à Limoges appartenant au secteur de l’agroalimentaire et filiale de Beauvallet depuis 1995. / © Charles Lemercier

90 éleveurs, 120 vaches et taureaux présents durant trois jours, du 19 au 21 octobre 2019 au champ de juillet à Limoges pour célébrer la race limousine.
 

Par Margaux Blanloeil

La limousine attire. Adultes, adolescents, enfants, tous ne se lassent pas d’observer sous tous les angles ces vaches et ces taureaux de compétition.

 
Du 19 au 21 octobre 2019, vous avez trois jours pour admirer la vache limousine sous tous les angles
Difficile de cesser de la contempler... les chauvins diront que la limousine est sans aucun doute, la plus belle des vaches.  - France 3 Limousin - Paul Thiry


Pour sa sixième année consécutive, l’événement est devenu une véritable institution.

D'un côté, il y a les curieux qui viennent prendre des photos et observer comment se déroulent un concours, de l'autre, il y a les agriculteurs qui viennent aussi pour se retrouver et voir comment travaillent les autres éleveurs. 
 

Une vitrine pour la race


Ces journées veulent encourager les éleveurs, les bouchers et tous les métiers qui gravitent autour de la race limousine.
Pour ça, 90 éleveurs du Limousin, de Charente et de l’Indre sont présents. Il y a 22 apprentis-bouchers ainsi que 120 vaches et taureaux reproducteurs.

Pendant trois jours, les concours de taureaux reproducteurs, de vaches de boucherie, les ventes aux enchères s’enchaînent. Une occasion supplémentaire pour les agriculteurs pour vendre leurs animaux et rendre visible leur métier.
 
Romain Coste et sa vache, Acre, 6 ans, 1087 kg, qu'il présente au concours / © Charles Lemercier
Romain Coste et sa vache, Acre, 6 ans, 1087 kg, qu'il présente au concours / © Charles Lemercier
 

Renforcer la traçabilité


Pour répondre aux exigences des consommateurs, les éleveurs transforment petit à petit leurs manières de travailler. Connaître la traçabilité d’un produit en est une et elle représente une volonté de plus en plus forte de la part des clients.

L’entreprise Beauvallet avec sa marque Or rouge présente une nouveauté, une étiquette numérique permettant de connaître la race, la date, le lieu de naissance et d’abattage de l’animal, le numéro, le poids de la carcasse, le nom et l’adresse d’un éleveur…

Il suffit de scanner l’étiquette avec son téléphone portable pour réussir à accéder à toutes ces informations.

Un concept tout nouveau lancé début octobre 2019 voué à se généraliser dans les boucheries et les restaurants hauts-viennois.
 

Rendez-vous lundi 21 octobre 2019


Les journées Limousines se poursuivent demain avec plusieurs temps fort en perspective.

Lundi 21 octobre

10 h 00 : Tables rondes Perspectives de la filière Or Rouge
14 h 30 : Vente aux enchères prestige n° 27 des vaches Limousines et génisses de boucherie
18 h 30 : Clôture de la manifestation
 
Au Champ de Juillet, à Limoges, se déroule la 6e édition des Journées Limousines
Un lieu de concours tant pour les éleveurs que pour les bouchers. Intervenants : Romain Coste, Éleveur à Saint-Pardoux-Corbier (19); Anne-Sophie Conjat-Bach, Bouchère à Brive-la-Gaillarde (19) - France 3 Limousin - Charles Lemercier et Paul Thiry

 

Sur le même sujet

Changement d'heure

Les + Lus