Les meilleurs compétiteurs de Naginata à Limoges ce week-end

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gwenola Beriou

La ville accueille, ces 21 et 22 avril, le championnat de France de Naginata, un art martial japonais encore peu pratiqué... sauf en Haute-Vienne où deux clubs ont été précurseurs pour proposer cette discipline.

A l'origine, le naginata est une arme japonaise tranchante, de plus de 2 mètres, utilisée par les femmes des samouraïs pour se défendre quand leurs maris partaient à la guerre.
Rassurez-vous, la pratique moderne du naginata est un peu moins dangereuse. L'arme utilisée dans cette discipline sportive est désormais composée d'une hampe en chêne et d'une lame en bambou.

Voisin méconnu du kendo, le naginata est pratiqué en France par seulement 200 licenciés.
En Haute-Vienne, le club d'Ambazac a proposé cette discipline dès la fin des années 1970. Il était alors l'un des précurseurs en France.
Aujourd'hui, le Naginata LEC à Limoges est le seul club du Limousin à proposer cette pratique.

En raison de l'implantation de ce sport dans le département, Limoges a organisé à plusieurs reprises le championnat de France de naginata, la dernière fois en 2014.
Les combats en compétition nécessitent une pratique très poussée et ils ne sont qu'une trentaine en France à atteindre ce niveau, tous réunis à Limoges ce week-end.

Pour nous présenter cette discipline, Irène Simon du Naginata LEC était l'invitée de l'agenda Culture et Sport ce vendredi 19 avril

Irène Simon du Naginata LEC, invitée du journal avant le championnat de France à Limoges

Championnat de France de Naginata à Limoges